Au sujet de la colombie 2020-05-22T01:05:05+00:00

AU SUJET DE LA COLOMBIE

LE PAYS

Parler de la Colombie, c’est parler de la diversité. La Colombie est au second rang mondial en matière de biodiversité, derrière le Brésil.

Le territoire colombien abrite 10% de toute la biodiversité de la planète, bien que n’ayant que 0.7% de la superficie totale des terres. Elle doit cette grande biodiversité à sa situation géographique: zone tropicale, deux océans (Atlantique et Pacifique), trois cordillères andines et la forêt amazonienne. C’est pourquoi elle offre aussi une large palette d’écosystèmes et d’habitats, tels que les hauts plateaux, les glaciers, l’Amazonie, les bois, savanes, mangroves, récifs coralliens, rivières, côtes, entre autres, dont la grande richesse en matière de faune et de flore constitue un apport important pour notre planète. (Voir:  https://www.sibcolombia.net/biodiversidad-en-cifras/).

La Colombie est, en outre, un pays d’une grande diversité ethnique et culturelle. La Constitution politique précise qu’il existe dans le pays près de 84 ethnies ou peuples indigènes qui parlent 68 langues différentes. De plus, elle stipule qu’ils ont le droit de vivre dans des réserves indigènes pour sauvegarder ainsi leurs us et coutumes. Les visiteurs auront tout loisir de connaître ces groupes ethniques et d’entrer en contact avec leur cosmogonie et leur culture ancestrale.

Les produits qui assurent la promotion du pays à l’étranger sont également assez riches. D’une part, nous avons les émeraudes les plus pures, extraites pour la plupart de Muzo (Boyaca) et qui ont inspiré des légendes ancestrales. D’autre part, le café colombien passe pour être l’un des meilleurs du monde, à cause de sa douceur. Nous avons une région entière qui a développé des produits touristiques autour du café. Les fleurs colombiennes sont également fameuses. Grâce à notre situation géographique privilégiée, la production de belles fleurs est constante. Si vous venez en Colombie, vous vous délecterez de la qualité et de la diversité de ses mets.

Le pays et son industrie touristique connaissent une période faste, car l’accord de paix entre le gouvernement national et les FARC-EP est devenu réalité et, bien qu’il y ait encore des problèmes à résoudre, nous sommes désormais ouverts au monde entier pour lui montrer la richesse et la beauté du territoire colombien.

HISTOIRE

Dès l’arrivée des premiers hommes sur ce vaste territoire, ils ont commencé à laisser des traces qui ont perduré jusqu’à nos jours. Se sont constituées des tribus et des organisations qui ont fini par créer d’incroyables sociétés, dont le meilleur exemple est celle des Muiscas, civilisation qui occupait l’actuelle savane de Bogota et qui fut l’une des quatre grandes civilisations d’Amérique avec les Incas, les Mayas et les Aztèques.

Dès le XVIe siècle, les Espagnols avaient exploré et conquis la majeure partie du territoire et instauré des institutions pour gouverner en vertu de directives venues d’Espagne. Cette époque de la Colonie s’est achevée au début du XIXe siècle par la guerre d’indépendance livrée par la plupart des territoires américains.

Le Venezuela, l’Équateur et la Colombie ont fait sécession après avoir été un seul pays indépendant de l’Espagne, la Grande Colombie. Ensuite, au début du XXe siècle, Panama s’est séparé de la Colombie. Dans les années 50, nous avons eu l’époque de « la Violence », véritable guerre intestine entre les deux partis politiques traditionnels: le parti libéral et le parti conservateur. Suite à quoi, ont surgi les guérillas communistes, telles les FARC-EP, en 1964, prologue d’une guerre qui a duré jusqu’en 2016 quand, finalement, après presque 4 ans de négociations, on est parvenu à un accord.

Des guerres ont marqué ce processus de formation de la Nation. Leur legs est important et, grâce à l’héritage de nos ancêtres indigènes, noirs et européens, nous avons instauré une société d’une grande diversité qui veut montrer au monde les beautés cachées qu’elle a encore à offrir.

CULTURE

Le pays est divisé en six grandes régions naturelles, très différentes les unes des autres: la région Caraïbe, la région amazonienne, la région andine, la région insulaire, l’Orénoque et la région Pacifique. Chacune d’elles a ses propres caractéristiques géographiques, climatiques et même culturelles.

La Colombie est très riche sur le plan culturel, conséquence du conglomérat de villages issu de la Colonie. Les fêtes des régions caraïbe et pacifique sont fortement marquées par la négritude importée d’Afrique avec le commerce des esclaves, mais elles sont aussi influencées par les Espagnols qui apportaient la religion catholique dans leurs bagages. Vous trouverez des genres musicaux comme la salsa, avec Cali pour capitale emblématique, ou aussi le « Vallenato » de la région caraïbe ou encore le « Bambuco » de la région andine, tous assortis de bals et de parures typiques. Chacune des régions a des traits distincts et est reconnue au niveau national pour un motif spécifique.

La gastronomie est un autre élément de la culture colombienne qu’il convient de souligner, car chaque région offre ses traditions, ingrédients et préparations spécifiques. Vous pourrez goûter le délicieux « Ajíaco » de Santa Fe, soupe préparée avec trois types de pommes de terre, du poulet, des herbes piment (guascas) et de la crème fraîche. Ou le chocolat de Santa Fe à base de chocolat chaud (à l’eau, au lait ou mixte), de pain et de fromage à tremper dans le chocolat. Ces deux spécialités sont originaires de Bogota. En Antioquia, et dans l’axe du café, on trouve la « Bandeja paisa », plat très complet avec du riz, des haricots rouges, de la viande, du chorizo, de la banane plantain et de la couenne. La « lechona », cochon farci, et le « tamal » du Tolima. Le riz au coco sur la côte caraïbe, pour ne nommer que lui. Tout cela, pour ne citer que quelques exemples.