Carnaval à Barranquilla Colombie

Last updated on January 23rd, 2021 at 07:57 pm

Cher lecteur:

Je m’appelle Frank et j’ai une agence de voyage basée à Bogotá, en Colombie. Amusez-vous bien à lire!

Carnaval à Barranquilla Colombie

Cela fait environ 3 ans que je vis en Colombie et, jusqu’à présent, je n’avais pas eu l’occasion d’assister au fameux Carnaval de Barranquilla. Certains collègues qui avaient voyagé en Colombie m’avaient conté des merveilles de cet évènement. Finalement, cette année, j’ai eu l’occasion de le faire. Après avoir parlé par téléphone avec les organisateurs et les autorités touristiques, j’ai planifié mon voyage. Toutefois, j’ai été déçu que mon amphitryon Airb&b ait annulé ma réservation 3 semaines avant mon arrivée. Réserver un hôtel m’a coûté le triple.

Le Carnaval de Barranquilla a la réputation d’être le plus grand du monde après celui de Rio de Janeiro. Ses origines remontent au XIXe siècle et c’est, sans nul doute, une des manifestations les plus grandes et importantes de toute la Colombie. Toutefois, on en sait encore très peu sur ses origines. Aujourd’hui, débutent les festivités avec l’avant-carnaval qui inclut, entre autres activités, le couronnement de la reine, et qui commence à la mi-janvier. Pour tous ceux qui veulent planifier leur voyage en Colombie, l’avant-première du Carnaval dure beaucoup plus, alors veuillez vérifier les dates.

Avant-première du Carnaval:

  • Levée du drapeau
  • Lecture de l’annonce publique
  • Festival de Danse et Couronnement du roi Momo (roi du carnaval)
  • Mascarades
  • Fête de danses et cumbias
  • Guacherna Estercita Forero
  • Orchestre et couronnement des rois du Carnaval des enfants
  • Défilé du Carnaval des enfants
  • Couronnement de la reine du Carnaval
  • La rue danse et nuit d’orchestres

Carnaval:

  • Nuit d’orchestres.
  • Grande parade de Traditions et de Folklore
  • Grand défilé de mascarades, Festival d’orchestres, à la Rencontre de comédies.
  • Joselito s’en va avec les cendres, Ensemble de Litanies

Jeudi:

Je voyage le jeudi pour voir de près toutes les activités. À mon arrivée à Barranquilla, je visite la maison du Carnaval et reçois mon paquet de bienvenue, avec les entrées à tous les évènements. La maison fait office de centre du Carnaval. On y trouve l’administration, les expositions et l’espace interactif. Le climat est nettement caribéen (33º C), avec un ciel bleu sans nuages. Grâce à la brise rafraîchissante, on ne ressent pas trop les effets de la chaleur. Ensuite, je vais à l’hôtel où je passe un mauvais moment avec mon check in. Je ne veux pas entrer dans les détails, mais peut-être trouverez mes commentaires dans Trip Advisor.

L’après-midi, j’ai une réunion très édifiante avec le directeur du tourisme. Jaime et Efrain me parlent de Barranquilla, de son histoire et de son développement. Beaucoup d’évènements s’y déroulent pendant l’année et, en conséquence, on a édifié les infrastructures urbaines adéquates pour couvrir les besoins de ces évènements. En plus, on a souligné le fait que Barranquilla est volontiers tolérante et presque un paradis pour gays. D’ailleurs, il y avait au Carnaval une tribune pour gays. Si bien que, chers couples du même sexe qui lisez mon blog, des villes comme Barranquilla, Cali et Bogota vous recevront à bras ouverts, et vous pouvez donc organiser avec moi votre tourisme en Colombie.

On est passé me chercher la nuit pour assister au couronnement de la reine du Carnaval. L’évènement se déroule sur un site militaire et la scène est énorme. Le couronnement est en réalité un spectacle de danse de 90 minutes avec une grande variété de déguisements, danses, thèmes et feux d’artifice. Ça me semble grandiose ! Aucun besoin de se préoccuper du bien-être physique, car ils nous servent constamment nourriture et boissons sur place et les Colombiens boivent sec.

Vendredi:

Après le petit-déjeuner, mon chauffeur est prêt pour me faire faire un tour de la ville. C’est alors que je rencontre Christian, ancien gérant de société en Allemagne et faisant actuellement un circuit en Colombie. Je lui donne quelques indications sur des lieux à visiter en Colombie.

Barranquilla n’est pas une ville historique et il n’y a pas grand-chose à voir. C’est toutefois intéressant d’observer le chemin de 5 km de long qui s’ouvre le long des rives du Magdalena. En outre, il y a des sentiers naturels pour l’observation des oiseaux en périphérie urbaine.
La nuit, nous allons à une fête de rue au sud de la ville. L’évènement est gratuit et une énorme scène est installée au centre. Avec de la musique partout et, bien sûr, des aliments et des boissons à gogo. Alors, les gens font une fête du tonnerre. Les visiteurs sont, en plus, arrosés de mousse et de maïzena. À la fin, on a tous le visage complètement blanc. Si on est malchanceux, on se fera aussi asperger d’eau et de bière. Le rituel fait partie de la tradition et n’est pas aussi désagréable qu’il semble. À Barranquilla, beaucoup de fêtes et de célébrations ont lieu pendant le carnaval. Alors, je me couche tard.

Samedi:

C’est le jour où débute le Carnaval (voir ci-dessus). Notre chauffeur est passé nous prendre à 9 heures du matin, et nous arrivons un peu avant 10 heures à la tribune numéro 12. Ici aussi, on nous sert à manger et à boire. Andrea, mon contact pour le Carnaval, me dit qu’il ne faut pas faire attention au numéro des chaises, et que pour cela il faut arriver tôt. Bien que nous soyons arrivés les premiers, la tribune se remplit rapidement. À midi, commence le défilé par une présentation d’acrobates à moto exécutée par des policiers. Ensuite, nous voyons passer des groupes déguisés, des voitures décorées, avec de la musique à fond. Tout le défilé donne l’impression d’être un peu chaotique et les gens, qu’ils défilent ou non, boivent beaucoup. C’est une manifestation riche en couleurs, et l’ambiance colombienne a quelque chose de lunaire. À mon grand étonnement, deux personnes assises à mon côté sont des avocats russes. Ils me disent en anglais que les voyages en Colombie sont incroyables et qu’ils poursuivront leur itinéraire jusqu’à Medellin.

À six heures, le défilé n’est pas encore terminé. Nous nous dirigeons donc vers l’extrémité de la file de sortie et nous arrivons dans un coin où dansent des personnes qui semblent n’être jamais fatiguées. Il y a de la musique et l’ambiance est exubérante. Bien sûr, l’eau, la mousse et la maïzena sont au rendez-vous. L’ambiance est si bonne que je danse jusqu’à ce que les pieds me fassent mal. Les autres visiteurs étrangers se laissent également emporter et sont excités. À noter qu’Andrea avait engagé suffisamment d’elfes (petits assistants) pour qu’aucun touriste ne se perde, si bien que tous nos faits et gestes sont suivis. Beaucoup d’étrangers ont organisé leur voyage en février pour qu’il coïncide avec les festivités. C’est vraiment quelque chose à voir en Colombie.

Cette nuit-là, je me suis encore couché tard, car la fête était si bonne que je n’avais pas envie de rentrer. Mais le Carnaval ne faisait que commencer.

Dimanche:

Par chance, aujourd’hui ils sont passés nous prendre plus tard. Vers 11 heures, nous nous retrouvons dans notre tribune habituelle et, cette fois, le nombre de personnes a sensiblement diminué. Je suppose que ce doit être la journée la plus tranquille. Andrea nous commente que nous sommes dans la tribune la plus chère à laquelle accèdent seulement les personnes fortunées. Les entrées des jours suivants seront gratuites, puisque les familles profitent de leurs loisirs pour voyager à Carthagène, Santa Marta ou Miami.

Contrairement à la veille, le défilé d’aujourd’hui est très ordonné et on n’y consomme presque pas d’alcool. Les mascarades recevront une note, alors les Colombiens se comportent d’une manière extrêmement modérée et disciplinée.

Nous restons sur place jusqu’à seize heures. Ensuite, nous allons au concours de beauté; la reine du peuple doit être couronnée. Comme toujours, nous entrons dans le secteur VIP par la porte de derrière du festival et nous nous asseyons aux premiers rangs. Près de 30 candidates, une par quartier de Barranquilla, aspirent à la couronne. À l’instar de l’autre concours, elles dansent de nouveau et changent au moins dix fois de vêtements. C’est la première fois que je vois une Colombienne qui semble ne pas avoir le rythme dans le sang. En trois ans, c’est une nouveauté ! En tout cas, la chorégraphie est bien exécutée, et après l’élection des reines dans la catégorie spéciale (la plus sympathique, la plus photogénique, etc.), la demi-finale, puis la finale, arrive la Reine du Carnaval accompagnée de la Reine du Carnaval des enfants. Le spectacle prend fin par le couronnement. Nous aussi sommes à bout. Il est à peine vingt-deux heures, mais les derniers jours commencent à se faire sentir. La seule chose que je désire est me coucher, ce que je fais à minuit.

Lundi:

Aujourd’hui, le chauffeur est venu nous chercher à 13:00 heures. J’ai pu tirer parti du temps pour travailler et aller au gymnase. Je suis de nouveau dans la même tribune et au même endroit. Le personnel est de nouveau plus nombreux. Les visiteurs aussi se comportent, cette fois, d’une manière plus folle et boivent avec ferveur. Le défilé recommence à être plaisant; les costumes sont exotiques et ceux qui sont couverts de plumes occupent le premier rang. Il y a beaucoup à voir, aujourd’hui.

Les officiels chargés de guider les personnes dans les tribunes ont eu des problèmes pour dégager les escaliers et les couloirs; finalement, ils y renoncent. La foule est tout simplement trop exubérante depuis un moment. Comme chaque jour, je prends des photos debout, à l’extérieur de la tribune.

Après dix-sept heures, nous partons pour le prochain évènement. Est au programme le festival d’orchestres. Quand nous arrivons, la musique a déjà commencé et l’assistance est nourrie. Dans notre secteur, nous avons des sièges dans les premiers rangs qui sont encore très vides. Nous devons prendre place dans le secteur des officiels, des VIP (nous aussi sommes des VIP, ha ! ha ! ha !) à côté de la reine du Carnaval et de sa suite. Arrivent ensuite des personnes avec leurs gardes du corps et certaines paraissent plus importantes que d’autres.

Quand Valeria, la reine du Carnaval, arrive enfin, la foule est en émoi. Tous veulent une selfie avec la reine, et cette jeune fille d’environ 1.50 mètre est débordée. Cela me rappelle un peu l’hystérie des années 90 quand des orchestres comme Take That rendaient le monde un peu moins sûr.

Toutefois, l’attraction principale est le concours d’orchestres sur scène. En l’espace de 15 minutes, ils offrent leurs meilleurs spectacles et chansons: salsa, cumbia, merengue, vallenato et autres genres musicaux. Il y a environ 20 personnes sur scène, des orchestres, des chanteurs et des danseurs. C’est un des meilleurs shows que j’aie vus, et aussi l’un des plus variés. Je n’arrive pas à rester assis et je danse presque tout le temps. Le public, que j’entraîne probablement, suit mes pas.

Le concours a duré toute la nuit, mais j’ai dû jeter l’éponge à 23:00 heures. Les jours passés pesaient lourd et j’avais énormément besoin de calme et de silence.

Mardi/mercredi:

Mardi ont lieu les adieux de Joselito, petit défilé de l’après-midi pour clore le Carnaval. Mercredi, j’ai pris le vol retour à mon foyer, Bogota.

Le carnaval de Barranquilla est une grande festivité. Toutefois, pour garder le rythme toute la semaine, il faut voyager avec les accus bien rechargés. L’organisation est excellente, et la quantité de manifestations ne déçoit personne. On peut passer ses vacances en Colombie à tout moment de l’année, mais les prévoir à l’époque du Carnaval de Barranquilla est sans nul doute une option avisée.

Cher lecteur

Avez-vous aimé notre contenu? Nous vous invitons à le partager et à diffuser le message que la Colombie est l’un des plus beaux pays du monde.

Leave a Reply

Articles connexess

Dans notre blog, vous trouverez des informations sur nos expériences et quelques conseils utiles lors de la planification de vos voyages en Colombie.