Informations touristiques Région naturelle de Llanos et Orinoquía

Informations touristiques Région naturelle de Llanos et Orinoquía

Les Plaines orientales que l’on appelle aussi l’Orénoque, sont une des six régions naturelles à voir en Colombie et sont situées dans l’est du pays. Elles couvrent environ 28% du territoire colombien et sont divisées en quatre départements: Arauca, Casanare, Meta et Vichada, occupant aussi certaines zones de la Guainía et du Guaviare. Y vivent environ 1.240.000 habitants.

La région s’étend de la cordillère orientale des fleuves Orénoque et Arauca jusqu’au fleuve Guaviare en Amazonie. Les fleuves les plus importants de la région qui, sur certains tronçons, sont limitrophes de la frontière avec le Venezuela, sont le Guaviare, le Meta, le Vichada, le Tomo, l’Arauca et le Casanare.

L’Orénoque, théâtre de combats acharnés à l’époque de l’indépendance colombienne et vénézuélienne, a eu une bonne place dans l’évolution historique du pays. C’est actuellement une région d’élevage intensif, une de ses principales activités économiques au même titre que l’extraction du pétrole (depuis 1991, le département du Casanare est l’épicentre des découvertes de pétrole les plus importantes dans l’histoire de la Colombie). Toutefois, on y trouve aussi de grandes extensions de terres cultivées, les produits les plus importants étant le riz, la banane plantain, le manioc et le maïs. L’agriculture dans certains secteurs du piémont est commerciale et technicisée, ainsi que sur les versants où le mode d’exploitation reste traditionnel.

La moyenne annuelle des températures est de 27º C, avec des maxima de 33º et des minima de 22º C. La région considérée comme un important écosystème du pays est caractérisée par ses plaines étendues, par ses chaînes montagneuses admirables couvertes de jonchaies et d’espeletia, dont les versants ont un climat de forêt tropicale humide.

Généralement la région Orénoque est très paisible et recense plusieurs parcs naturels, des territoires vierges, des paysages inoubliables à découvrir absolument et une immense biodiversité pour le plus grand plaisir et l’étonnement de ses visiteurs. Il faut la visiter lors de voyage en Colombie.

Quoi qu’il en soit, en tant qu’agence de voyages basée à Bogota, nous vous donnerons les meilleurs conseils que vous trouverez sur la Colombie.

Accès et transport

De Bogota, trois heures de voiture suffisent pour arriver à Villavicencio. Généralement, les distances sont longues dans l’Orénoque et bon nombre de tronçons routiers ne sont pas pavés. En fonction de votre itinéraire, nous vous recommandons de prendre l’avion pour rejoindre certaines destinations.


On peut trouver des aéroports commerciaux à Villavicencio, tels Puerto Gaitan, Puerto Carreño, Yopal et la Macarena. Il y a également plusieurs aéroports privés qu’on peut utiliser en vols charter.

Festivités et évènements

Avril:

journée de l’Arauca

Juin:

Festival National de la Chanson et Tournoi international de Joropo (Villavicencio)

Octobre:

Festival infantile international de Musique des plaines « La Palometa de Oro» (Puerto Carreño), Rencontre mondiale de Coleo (Villavicencio)

Novembre:

Festival de la culture indigène et Festival de Cumaré (Puerto Carreño), Festival des Colonies et Rencontre des trois cultures (Guainía)

Décembre:

Festival de Yopal, Corazón llanero (Yopal), Tournoi international de voix fortes et viriles et du contrepoint El Cimarrón de Oro (Yopal)

Renseignements supplémentaires

Puisque la majeure partie de l’Orénoque n’excède pas 500 m d’altitude, il n’y a pas une grande variété de climats. Malgré la basse altitude, il faut tenir compte du fait, même si parfois on ne les sent pas, que les rayons du soleil peuvent être assez forts et endommager la peau. Il faut donc utiliser un protecteur solaire. De même, il est nécessaire de se protéger des piqûres de moustiques.

POUR OFFRIR

Caño Cristales

Considéré par beaucoup comme la plus belle rivière du monde, Caño Cristales est située près de la municipalité de la Macarena, dans le département du Meta. Une plante qui pousse pendant une courte période de l’année fait que la rivière se pare de rouge, de jaune, de vert, de bleu, de rose, de noir et de blanc, offrant un spectacle naturel incomparable.

Parc Las Malocas

Dans ce lieu, la tradition culturelle de l’Orénoque occupe une bonne place. Ici, on est invité à parcourir le parc pour découvrir les coutumes et les traditions culturelles nées dans cette région de plaines. Le parc est situé dans le département du Meta, à 11 km de Villavicencio.

Bioparc Los Ocarros

Ce lieu invite à explorer la faune et la flore de cette merveilleuse région, surtout connue pour ses tatous géants qui peuvent peser jusqu’à 40 kilogrammes. En outre, on peut observer des cerfs, des crocodiles de l’Orénoque, des tortues, des singes, des cabiais (également appelés capybaras) et bien d’autres animaux. C’est un espace de tranquillité, en totale harmonie avec l’environnement qu’il respecte. Le Parc encourage la conservation de la biodiversité dans l’Orénoque.

Yopal

Yopal est la capitale du département de Casanare. Un vol de seulement 25 minutes en partance de Bogota vous y conduira. Yopal vous réserve non seulement une grande variété de restaurants et d’hôtels de qualité, mais a aussi l’avantage d’être située dans le piémont de l’Orénoque, excellent point de départ d’activités comme, entre autres, des safaris, des promenades à cheval et des stages d’élevage.

Camp Écologique Gramalote

Gramalote se trouve à seulement cinq minutes de Villavicencio. Ce camp serti dans un écrin de plaines invite à contempler différents paysages agrémentés de chevaux. Ils montrent aux visiteurs la beauté de leurs fermes, de leurs rivières et savanes herbeuses.

Safaris

Quelques fermes et grandes propriétés de l’Orénoque offrent des expériences centrées sur la biodiversité de la région. Selon la saison (sèche ou des pluies), les visiteurs peuvent explorer en véhicules 4 x 4, à cheval ou même en tracteurs les gigantesques plaines. Quelques fermes possèdent aussi des lacs que le visiteur peut aussi explorer en canoë. L’écosystème local est si varié que, lors d’un safari, le visiteur peut rencontrer une grande quantité d’animaux. Entre autres, dans l’Orénoque, on peut trouver des cerfs, crocodiles, caïmans, tortues, singes, cabiais (également appelés capybaras), anacondas, plus de 400 espèces d’oiseaux, tamanoirs, renards, ocelots, pumas et jaguars.

Informations touristiques sur Santa Marta

Informations touristiques sur Santa Marta

Fondée en 1525, c’est la ville la plus ancienne d’Amérique du Sud. Santa Marta a une situation privilégiée au bord de la baie de Santa Marta sur la mer caraïbe, sur les contreforts de la Sierra Nevada dont les pics thermiques oscillent entre la chaleur sèche et les neiges éternelles.

Berceau de la culture millénaire des indigènes Tayrona qui habitent ce que nous connaissons aujourd’hui comme le Parc National Naturel Tayrona, réserve naturelle de sable blanc, aux eaux cristallines et aux aubes romantiques. Considérée comme une des baies les plus belles d’Amérique à cause de son paysage sauvage saturé de mangroves, de plages, de nature vierge et de récifs; un lieu plein de paix et de spiritualité. Cette ville n’est pas seulement détentrice d’un patrimoine architectonique inégalable, de magnifiques paysages et d’un grand legs culturel et colonial. On trouve aussi à ses alentours une grande profusion de flore et de faune. Avec une température moyenne annuelle de 27º C, cette région abrite une infinie variété d’animaux sauvages, avec en particulier des bandes d’oiseaux et de singes hurleurs qui souhaitent la bienvenue aux visiteurs dans un tapage constant; une magie difficile à décrire.

Quoi qu’il en soit, en tant qu’agence de voyages basée à Bogota, nous vous donnerons les meilleurs conseils que vous trouverez sur la Colombie.

Accès et transport

L’aéroport international Simon Bolivar se trouve à 40 minutes du centre historique de Santa Marta.

Festivités et évènements

Janvier:

fêtes du Caïman, Festival du Jaguar

Février:

Carnaval de Mamatoco

Juillet-août:

Fêtes de la Mer, Fêtes de Santa Marta de Tormes

Août-Septembre:

Festival de Théâtre des Caraïbes

Renseignements supplémentaires

La température de Santa Marta est comprise entre 20º et 35º C. Le climat est surtout humide. Dans le cas de la Sierra Nevada de Santa Marta, plus on est haut perché et plus la température baisse. La saison des pluies va de mai à novembre, mais les pluies peuvent être sporadiques. Tenez en compte au moment de faire vos bagages. Nous vous recommandons de toujours boire de l’eau en bouteille et d’éviter la glace si vous n’avez pas la certitude qu’elle est faite avec de l’eau pure.

Pour vous

Parc National Naturel Tayrona

Situé sur les contreforts de la montagne côtière la plus haute du monde, c’est un des parcs naturels les plus importants de Colombie. On peut y admirer des écosystèmes d’une beauté singulière, de magnifiques plages et le panorama apaisant d’une mer intensément bleue pour ceux qui sont en quête de contemplation et de repos. Une des plages les plus belles du Parc National Naturel Tayrona, Playa Cristal, invite au snorkeling pour contempler les fonds marins d’une grande beauté et les poissons riches en couleurs. Elle est aussi l’occasion de découvrir le mirador des 7 vagues.

Le parc possède une grande variété d’options d’écotourisme, telles que les excursions à pied, l’exploration archéologique, l’observation de la faune et de la flore sylvestres, la plongée et le snorkeling. En outre, le visiteur peut être réellement en contact avec les coutumes des communautés indigènes héritières des Tayrona, qui habitent ce lieu.

Quinta de San Pedro Alejandrino

Elle a été fondée en 1608 en mémoire du martyr espagnol Pedro Godoy. Cette hacienda est un site d’intérêt pour s’imprégner de l’histoire du pays et d’un des personnages les plus importants de son histoire: Simon Bolivar. C’est là que le « Libertador » a poussé son dernier soupir.

Mundo Marino

Cet aquarium compte plus de 200 espèces et autour de 2000 organismes, étant ainsi l’aquarium le plus complet de la côte Atlantique. Les visiteurs peuvent interagir avec les différents animaux marins dans les deux méga piscines que possède ce lieu.

Ciudad Perdida

La Cité perdue a été construite en l’an 800 de notre ère par les « Tayrona » qui habitaient ce territoire bien avant l’arrivée des conquistadors. C’est un ancien village indigène et un nouveau site archéologique qui, au début, a fait l’objet de constants pillages de la part des chercheurs de « guacas » (sépultures précolombiennes), ce qui a conduit à sa découverte postérieure et à sa soi-disant protection par l’État colombien.

Le voyage à la Cité perdue prend de 4 à 6 jours et exige des marches d’environ 6 heures par jour; une fois sur place, le voyageur pourra se plonger dans les coutumes des autochtones et des communautés Kogui et Wiwa, deux des actuelles héritières de la culture Tayrona.

Minca

Le village de Minca est entouré d’exploitations caféières, de forêts, montagnes, rivières, ruisseaux, cascades et puits, caractéristiques qui en font une retraite naturelle parfaite pour décompresser et se reposer quelques jours. En plus, les visiteurs pourront y observer « le hamac le plus grand du monde ».

Autres attractions

Playa Blanca

Promenade El Camellón

Musée de l’Or Tayrona

Bahía Concha

Information touristique de San Agustin

Information touristique de San Agustin

Site du plus grand complexe funéraire et de statues taillées dans la pierre, San Agustin recèle dans son Parc archéologique un des plus grands mystères des civilisations précolombiennes, principal attrait des touristes et de la communauté scientifique.

Situé au centre de la grande cordillère des Andes, sur le massif colombien, à 1 730 mètres asl, elle a conservé pendant des centaines d’années la mémoire d’une culture précolombienne qui a sculpté dans la pierre son culte de la vie et de la mort, mystère qui lui a permis de figurer sur la liste du Patrimoine Mondial de l’Humanité de l’UNESCO, en 1995. Avec son agréable climat de 20º C, elle est propice au tourisme archéologique, écologique, au cyclotourisme et aux chevauchées. Cette destination accueillante a fasciné les voyageurs et les universitaires de tout poil, attirés par ses paysages, son archéologie et sa culture.

Quoi qu’il en soit, en tant qu’agence de voyages basée à Bogota, nous vous donnerons les meilleurs conseils que vous trouverez sur la Colombie.

Accès et transport

Le terminal aérien le plus proche de San Agustin est l’aéroport Contador de la ville de Pitalito, Huila, à 40 minutes de San Agustin. Mais existe aussi l’option de l’aéroport Benito Salas de la ville de Neiva, avec des vols plus fréquents, qui se trouve à 4 heures de route.

Renseignements supplémentaires

Parcourir la ville et les parcs archéologiques nécessite en général de longues marches, raison pour laquelle nous vous conseillons des bagages légers.

Nous vous invitons, compte tenu de l’épaisse végétation, à vous protéger contre les insectes et les moustiques.

La température moyenne de San Agustin est de 18º C et le climat est humide. Généralement, la zone qui est montagneuse rend les pluies probables.

Pour votre plaisir

Parc archéologique de San Agustín

Ce parc national abrite la plus grande nécropole de vestiges archéologiques de certaines communautés indigènes de l’Amazonie colombienne. On peut y observer des statues, poteries, bijoux, sarcophages en bois, flèches et autres éléments représentatifs de la vie quotidienne de ces communautés.

Parc archéologique Alto de los Ídolos

Inclus dans la liste du Patrimoine de l’Humanité de l’UNESCO, depuis 1995, pour la spécificité et la richesse des représentations humaines et animalières, les dimensions et la forme des structures funéraires. Ce site a fait l’objet de recherches archéologiques permanentes.

Mirador du Magdalena

De cette structure en fer et en béton, on peut observer dans toute sa splendeur l’imposant canyon du fleuve Magdalena. Le lieu est idéal pour les amoureux de la nature et pour les visiteurs les plus audacieux et aventureux.

Los Tres Chorros

Cette cascade naturelle se trouve à 23 kilomètres du centre de San Agustin. Entourée d’une faune et d’une flore exubérantes, elle est considérée comme une des cascades les plus importantes de tout le département du Huila. Les visiteurs peuvent se baigner dans ses eaux froides, pêcher la truite, poisson typique de cette zone, et aussi, faire de la descente en rappel sur la cascade. C’est aussi un endroit privilégié pour l’observation de la faune exotique comme le singe capucin et de beaux oiseaux, comme les perroquets et les troupiales.

Autres attractions

Alto de las piedras

Obando

Détroit du fleuve Magdalena

La Chaquira

Informations touristiques sur Providencia

Informations touristiques sur Providencia

L’île de Providencia est située au nord-ouest de la mer caraïbe et, bien qu’elle soit plus proche géographiquement du Nicaragua, elle fait partie du territoire colombien.

Sa température oscille entre 25º et 30º C. Ce paradis terrestre de plages vierges et de sable blanc abrite une mer impressionnante de sept couleurs, de délicieux fruits exotiques et environ 5 000 habitants allègres. Avec sa douzaine de petits hôtels et une terre superbe loin des grands complexes touristiques, l’île est un gage de vrai repos et un lieu pour se rapprocher vraiment de la nature. Entourée d’une grande richesse marine et détentrice de la barrière coralline la plus longue du monde, elle offre à ses visiteurs les meilleures options pour plonger et faire du snorkeling dans ses eaux cristallines, ainsi que de fascinantes histoires d’aventures de pirates qui font partie de l’héritage culturel de Providencia. Du fait de son immense richesse naturelle, l’UNESCO a proclamé les îles de Providencia et de Santa Catalina Réserve Mondiale de la Biosphère « Sea Flower », en 2000. Providencia est un trésor naturel de la Colombie et le vivant exemple des Caraïbes de jadis. Un vrai privilège!

Quoi qu’il en soit, en tant qu’agence de voyages basée à Bogota, nous vous donnerons les meilleurs conseils que vous trouverez sur la Colombie.

Accès et transport

La meilleure manière d’arriver à l’île de Providencia est de prendre l’avion à San Andres. Le vol dure environ 25 minutes. Toutefois, existe aussi un transport maritime d’une durée de 4 heures environ et qui, à cause de la houle, n’est ni confortable ni agréable.

À Providencia, des taxis permettent de se déplacer dans l’île, ou bien il est possible de louer un scooter pour l’explorer plus rapidement.

Festivités et évènements

Fin avril ou début mai, l’île se pare de noir à l’occasion du pèlerinage de milliers de crabes de cette couleur qui descendent des montagnes jusqu’à la mer pour y déposer leurs œufs. Pendant deux semaines, le trafic routier est interdit dans toute l’île.

Dans l’île de Providencia, sur le site de la South West Bay, on peut observer sur la plage, un samedi sur deux à midi, des courses de chevaux palpitantes, conformes à la tradition des autochtones.

Juin:

Festival folklorique et sportif

Renseignements supplémentaires

L’île de Providencia a un climat humide qui oscille entre 25º et 30ºC. La saison des pluies est concentrée sur les mois de septembre et de décembre.

Pour vous

Île Santa Catalina

Cette petite île conserve les vestiges des fortifications qui jadis ont été érigées par des pirates légendaires. Tout juste séparée de l’île de Providencia par un canal artificiel construit par les pirates au XVIIe siècle, c’est un vivant exemple d’une île au trésor. Son caractère insulaire intime et tranquille en fait un lieu idéal pour une aventure romantique.

Parc National Naturel Old Providence Mc Bean Lagoon

Ce parc, chargé de préserver la troisième barrière coralline la plus longue du monde, compte une petite colline isolée, en pente raide, connue sous le nom d’Iron Wood Hill et le mangrove Mc Bean, qui confèrent à la mer une gamme de couleurs spectaculaires qui va du bleu intense à la couleur aigue-marine.

Baie sud-ouest

La plage de la baie sud-ouest est une des plus longues et belles de Providencia. Lieu pacifique, parfait pour une promenade tranquille sur la plage. On y trouve seulement deux petits hôtels et quelques restaurants.

Plongée

Une des activités les plus attrayantes de l’île est la plongée, tant pour les plongeurs chevronnés que pour les débutants, car on trouve une grande diversité marine dans ces eaux cristallines de la mer caraïbe, que même l’UNESCO a reconnu pour leur richesse et leur biodiversité. Elle offre plus de 30 sites de plongée et plus de 20 pour faire du snorkeling. Bien que ce soit un des meilleurs endroits pour faire du sport, il est encore relativement secret, pas très fréquenté, et c’est une bonne option pour les fans de ce type d’activités.

Cayo Cangrejo

Cet îlot fait partie du Parc National Naturel Mc Bean Lagoon. Sa petite taille et ses eaux paisibles permettent de le contourner en nageant avec des palmes et un snorkel pour observer les poissons bariolés.

Informations touristiques sur Popayan

Informations touristiques sur Popayan

Popayan est située dans la Vallée de Pubenza, entre les cordillères occidentale et centrale, à 1.750 mètres asl, position qui lui confère un climat qui oscille entre 14 et 19º C. La ville est un des centres religieux les plus importants du pays; y viennent des milliers de pèlerins nationaux et internationaux pour les festivités de la Semaine sainte qui appartiennent au patrimoine culturel et immatériel de l’UNESCO, depuis 2009.

Considérée l’une des villes les plus belles et mieux conservées d’Amérique latine, Popayan compte aussi une grande richesse historique et culturelle, legs immédiat du rôle fondamental qui fut le sien pendant la Vice-royauté de la Nouvelle-Grenade.

La richesse gastronomique de Popayan a été reconnue en 2005 par l’UNESCO qui lui a décerné un prix de créativité pour sa gastronomie du fait de sa variété et de son importance pour le patrimoine intangible du pays. Le visiteur peut savourer les délices typiques de la région, tels les beignets de pipian, la « carantanta » (pain de maïs) et les « amasijos » (pâtes pétries), pour ne nommer qu’eux.

Visiter Popayan est un retour aux traditions précolombiennes, à la richesse naturelle, au patrimoine gastronomique et à la candide élégance que reflètent les blanches façades de ses maisons et de ses églises.

Quoi qu’il en soit, en tant qu’agence de voyages basée à Bogota, nous vous donnerons les meilleurs conseils que vous trouverez sur la Colombie.

Accès et transport

L’aéroport Guillermo León Valencia se trouve à 25 minutes environ du centre de Popayan.


Le transport public urbain compte principalement des bus et des jeeps qui prêtent ce service en zone rurale.

Festivités et évènements

Janvier:

Carnavals de Pubenza, Semaine sainte à Popayan

Septembre:

Congrès National Gastronomique de Popayan

Le dernier vendredi de chaque mois, les rues de la ville s’animent lors de la nuit des musées, lorsque les plus emblématiques ouvrent gratuitement leurs portes et que la circulation s’interrompt pour permettre aux piétons de transiter et faire place aux manifestations artistiques qui caractérisent cet évènement.

Renseignements supplémentaires

La température moyenne de Popayan est de 17.8º C. Les mois les plus froids et avec le plus de précipitations sont juin et novembre. Les températures tombent à 7º C la nuit, ce dont il faut tenir compte au moment de faire ses bagages.

Nous vous offrons

Le Parc National Naturel Puracé

L’UNESCO l’a déclaré Réserve de la Biosphère, en 1979. C’est là que prennent leur source les grands fleuves de Colombie: Magdalena, Cauca, Patia et Caqueta, ainsi que 30 lagunes paisibles et les eaux thermales de San Juan, idéales pour la contemplation. C’est le berceau de plus de 200 espèces d’orchidées et de trois espèces florales menacées au niveau national.

Le Parc National Puracé offre diverses activités d’écotourisme parmi lesquelles sont à signaler l’observation des condors, oiseau national de Colombie, les randonnées, l’observation de la faune et de la flore sylvestres et le camping. La montée au volcan du Puracé prend 4 heures et sa descente en prend 2.

Puente del Humilladero

Ce monument historique construit en 1873 est l’un des plus importants de la ville, car c’était jadis la voie d’accès principal à Popayan. À proximité, on trouve plusieurs stands et boutiques d’artisanat.

La Torre del Reloj (Tour de l’horloge)

Connue comme « le nez de Popayan », elle a été construite entre 1673 et 1682. C’est une halte obligée pour les touristes qui visitent la ville pour son histoire, son architecture et les objets qu’elle abrite.

Parque de Caldas

Le Parc de Caldas construit en 1537, date de fondation de la ville, est la grand place de la ville de Popayan. Ce parc porte le nom de l’illustre savant Caldas dont la statue a été érigée en son centre. C’est une autre halte obligée si l’on parcourt le centre historique de la ville car le parc est, en outre, entouré de restaurants et d’hôtels. C’est actuellement un lieu tranquille et verdoyant idéal pour s’y promener.

Silvia

Le village de Silvia est une destination parfaite pour ceux qui sont désireux de découvrir un coin de Colombie différent des routes touristiques traditionnelles, car c’est le centre des communautés indigènes guambianas qui ont gardé leur langue, leurs traditions et leurs coutumes. Le marché du mardi est l’endroit idéal pour observer les coloris et traditions des guambiens lorsqu’ils vendent leurs produits artisanaux et leurs récoltes.

Le centre historique de Popayan

Le centre historique de Popayan est l’un des plus grands du pays et d’Amérique latine, ainsi qu’un des mieux conservés. L’architecture coloniale s’est parfaitement conservée dans les églises et sur les façades de la ville dont la blancheur atteste de l’élégance qui caractérisait la haute société espagnole qui vivait à Popayan, à l’époque de la Colonie.

L’église San Francisco

On trouve dans cette église une des cloches les plus grandes d’Amérique. Fondue dans l’or et le bronze, on l’appelle la cloche de San Antonio. Cette église est belle, et son style baroque tardif de Nouvelle-Grenade d’un grand intérêt. Déclarée Monument national de Colombie, en 1996, on y trouve aussi les reliques de San Margo, amenées de Rome.

Rincón Payanés (le petit coin de Popayán)

Appelé aussi « Pueblito Patojo », c’est une version en miniature de la ville et une parfaite réplique des monuments les plus emblématiques de Popayan. Parmi eux, le Puente del Humilladero, la Tour de l’Horloge, la Chapelle de l’Ermite et le Pont Chiquito.

El Morro de Tulcán

Cette montagne artificielle de forme pyramidale est le principal site archéologique de Popayan, grâce aux précolombiens découverts qui datent des années 500-1600 après J.C. Tulcan est à présent un point de rencontres pour son excellente vue panoramique sur la ville et la contemplation des beaux couchants que Popayan nous offre.

Autres attractions:

La Cathédrale de Nuestra Señora de Asunción

Église de Santo Domingo

Musée d’Histoire Naturelle

Panthéon des hommes illustres

Narino Informations Touristiques

Narino Informations Touristiques

Le département du Nariño, qu’il faut visiter en Colombie, partage sa frontière sud avec l’Équateur, et avec le département du Putumayo et du Cauca, et sa frontière nord-ouest avec l’océan pacifique. Nariño possède une ample variété de climats et une géographie très variée.

Il abrite sur son territoire 5 volcans en activité ce qui en fait le département le plus volcanique pour vos vacances en Colombie. En fonction de l’altitude, le climat est chaud dans la plaine pacifique et froid dans sa partie montagneuse. Sa capitale culmine à 2500 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Le Nariño est un grand producteur agroindustriel et son économie est centrée principalement sur les cultures de pomme de terre, d’avoine et de blé, ainsi que sur l’élevage potentiel des hauts plateaux de Tuquerres et d’Ipiales. C’est aussi le berceau d’un des meilleurs cafés du pays. De même, le département est le théâtre d’une intense activité commerciale du fait de sa caractéristique de zone frontière. Sa capitale, la ville de San Juan de Pasto, se trouve à seulement six heures de route de la ville de Quito, capitale de l’Équateur. C’est pour ce motif que le commerce régional est particulièrement influencé par la situation économique des deux pays.

Le département est le foyer de la communauté indigène des Pastos qui occupaient traditionnellement la majeure partie de la « Sierra ». La tradition et la culture de ce peuple se notent encore dans l’architecture de quelques demeures paysannes.

Au cours des dernières années, s’est développée une forte activité touristique dans le département grâce à la grande diversité culturelle et gastronomique qui caractérise la région et spécialement sa capitale, foyer du Carnaval traditionnel des Noirs et des Blancs, déclaré par l’Unesco Patrimoine culturel immatériel de l’Humanité. Le Nariño est un parfait mélange de richesse culturelle et naturelle. Le visiteur pourra y contempler des volcans, des lagunes géantes, une végétation dense et exotique qui recèle une grande variété de faune et de flore, ainsi que d’anciennes églises qui témoignent du passé colonial. Il y observera aussi des traditions gastronomiques et culturelles uniques dans le pays. Le visiteur sera témoin de la chaleur et de l’amabilité de ses habitants et il pourra savourer l’authentique gastronomie locale, comme le « Hervido » de Pasto, boisson typique à base de jus de fruits et de liqueur de canne à sucre.

Quoi qu’il en soit, en tant qu’agence de voyages basée à Bogota, nous vous donnerons les meilleurs conseils que vous trouverez sur la Colombie.

Accès et transport

Le temps moyen pour se rendre, à partir de Pasto, aux principales destinations touristiques du Nariño, est de 2 heures. La topographie étant surtout montagneuse, il y aura beaucoup de virages sur la plupart des itinéraires.


L’aéroport Antonio Nariño de Pasto, situé à 27 kilomètres de Pasto, assure un accès au département par la voie aérienne.

Festivités et évènements

Janvier:

Carnaval des Nègres et des Blancs, Carnaval multicolore de la Frontière, Carnaval des Rouges.

Février:

Fête de la Vierge de la Cocha, Carnaval du Feu et des Afro-colombiens.

Juin:

Fêtes de Saint Pierre et Saint Paul, Festival du maïs

Septembre:

Festival international du Théâtre

Octobre:

Festival international du Cinéma, Festival international « Ipiales, berceau des grands trios », concours départemental de danse folklorique colombienne.

Novembre:

Rencontre musicale du Pacifique, Festival de Musique et de Danse San Luisa Gonzaga.

Renseignements supplémentaires

Les principales destinations touristiques et, en général, les principales villes du Nariño, sont situées à des hauteurs qui oscillent entre 2 000 et 4 276 masl. Pour ce motif, il est nécessaire de s’acclimater avant d’entreprendre toute activité physique. De même, il est nécessaire de se protéger la peau contre les rayons solaires, même s’il pleut ou si le ciel est couvert. La température du Nariño est en général tempérée et froide. Il faut s’y rendre bien couvert.

D’autre part, nous trouvons au Nariño la côte pacifique qui est chaude et humide. On peut y observer les baleines de juillet à novembre et une grande biodiversité. Toutefois, voyager dans cette région n’est pas exempt de risques car on y a assisté à des actes de violence.

Pour Offrir

Sanctuaire de Nuestra Señora de las Lajas

Situé dans le canyon du Guaitara, cette imposante construction de style néo-gothique a été érigée en l’honneur de l’effigie de la Vierge du Rosaire découverte autour de l’an 1754 par une indigène appelée María Meneses et par sa petite fille Rose. Depuis, quatre temples ont été construits au fil des ans. Le sanctuaire actuel est la dernière construction achevée en 1948.

Actuellement, le sanctuaire reçoit des milliers de pèlerins chaque année, attirés non seulement par la foi et la dévotion à la Vierge, mais aussi par l’imposante architecture de l’édifice construit sur la pierre originale de 3.20 m de haut et 2.30 de large, là où a été découverte la statue de la Vierge, qui unit les deux côtés du canyon et s’élève sur trois niveaux entre les rochers escarpés de la cordillère des Andes. Ses parois internes sont en pierre de taille de couleur grise, et l’autel est, en fait, la grotte où l’enfant a découvert la représentation de la Vierge. Grâce à son histoire et à la magnificence de sa construction, le sanctuaire de Nuestra Señora de las Lajas est considéré par beaucoup l’église la plus belle au monde.

Laguna Verde

Diese Lagune mit einer einzigartigen smaragdgrünen Farbe befindet sich im Krater des Vulkans Azufral, auf 3.900 Meter über dem Meeresspiegel im gebirgigen Sektor des Nudo de las Papas. Nach einem Spaziergang von ca. 2 Stunden können Sie einen schönen Blick auf die Landschaft von Nariño, vom Gipfel des Vulkans aus, genießen. (Der Vulkan ist für die Regenerierung vorübergehend geschlossen / September 2018).

Chimayoy Umweltzentrum

Cette lagune d’un vert émeraude particulier, est située au sommet du volcan Azufral, à 3 900 mètres asl, dans le secteur montagneux du Nudo de Papas. Après une marche de près de 2 heures, vous aurez du sommet du volcan une belle vue sur le paysage du Nariño. (Fermeture temporaire pour la récupération et la conservation environnementale (septembre 2018).

Laguna de la Cocha

C’est la seconde lagune naturelle la plus grande de Colombie, après la lagune de Tota au Boyaca. Pour certains indigènes de la zone, c’est un sanctuaire car ils affirment que le lac est le second lieu au monde, après le Machu Picchu au Pérou, à dispenser une telle énergie. On attribue au sanctuaire la capacité de générer une énergie tellurique très positive pour les hommes et la nature. Le sanctuaire de la faune et de la flore « Île de la Corota » est situé sur la partie nord de la lagune de la Cocha y appartient à son complexe système environnemental. Le visiteur peut y faire des excursions en canot à moteur, observer la richesse de la faune et de la flore locales, déguster la gastronomie typique comme la truite arc-en-ciel, explorer les délicieuses sucreries artisanales et admirer la vue imposante qu’offre la lagune.

Parc National Naturel Sanquianga

Le parc abrite un ample écosystème de mangroves qui équivaut à 53% des mangroves du département du Nariño et à 20% de celui du Pacifique. Cet écosystème est la base de l’alimentation et de la reproduction de plusieurs espèces marines et d’estuaires. C’est aussi le lieu de nidification de différentes espèces d’oiseaux.

Volcan Cumbal

Avec son altitude de 4.764 masl, il passe pour être le volcan le plus élevé de la Colombie. La lagune de la Bolsa s’étend sur le versant du volcan situé à 79 km de la ville de Pasto. Elle abrite une réserve naturelle d’espèces végétales et est caractérisée par ses eaux grises, très froides, et par son absence de houle. Le visiteur pourra y contempler la faune et la flore locales pendant une promenade en canot à moteur.

Volcan Galeras

Cette muraille naturelle est située à 4 276 mètres au-dessus du niveau de la mer. Autour de ce volcan en activité, on trouve le sanctuaire de la Faune et de la Flore Galeras. La grande importance et la richesse de la réserve est reflétée par l’extrême variété d’espèces de flore et de faune si représentative de l’écosystème du « Paramo », forêt tropicale et andine située en altitude. Il offre aussi des lagunes et différentes sources aquifères qui alimentent les aqueducs locaux. Le visiteur pourra atteindre le cratère après avoir gravi une pente assez escarpée. Une fois dans le parc, il pourra observer près de 100 espèces d’oiseaux comme les troglodytes familiers, hiboux, passerins indigo, aigles et 16 espèces de colibris.

Autres attractions

Basilique de Nuestra Señora del Rosario

Le Tour de Café

La Bombona

L’hermitage de Santa Maria Magdalena

San Andrés de Tumaco

Information touristique de Medellin

Information touristique de Medellin

Depuis les années 1990, Medellin est devenue la seconde ville de Colombie car elle compte le plus d’habitants après Bogota.

Medellin a une situation géographique privilégiée puisqu’elle occupe la bande la plus large de la région naturelle du Val d’Aburra, sur la cordillère centrale des Andes. La zone est riche en sources hydriques, comme la rivière Medellin qui traverse la vallée du sud au nord, ce qui lui confère une agréable température qui va de 14º à 26ºC. Ce climat printanier, si caractéristique de l’est de l’Antioquia, profite aux différentes cultures florales qui donnent à la région le privilège d’être le second producteur et exportateur de fleurs au monde, raison pour laquelle on se réfère à Medellin comme « la ville de l’éternel printemps », « la capitale de la montagne » et « la petite tasse d’argent », expressions aimables par lesquelles ses habitants ont voulu rehausser ses mérites. Nichée au milieu de la Colombie, Medellin est une ville innovatrice et attrayante, non seulement à cause de son activité commerciale et industrielle, mais aussi pour sa vie culturelle nocturne et agitée. Capitale économique et de la mode, Medellin est la ville des portes ouvertes et des gens aimables, regorgeant d’histoire et d’innombrables traditions à découvrir.

Quoi qu’il en soit, en tant qu’agence de voyages basée à Bogota, nous vous donnerons les meilleurs conseils que vous trouverez sur la Colombie.

Accès et transport

Medellin a des systèmes modernes de transport public urbain, comme le Métro et le Métrocable qui sont réputés au niveau national. Sur certaines sections, on peut découvrir un beau paysage de la ville.

L’aéroport José María Córdoba est situé à 50 minutes de la Place Botero, alors que l’aéroport Enrique Olaya Herrera n’est qu’à 20 minutes. Veuillez tenir compte du fait que ces délais peuvent varier en fonction de l’intensité du trafic urbain.

Festivités et évènements

Janvier:

fête taurine de la Macarena, foire taurine de la Candelaria, Colombiatex.

Juin:

Festival international du Tango

Juillet:

Festival international de la Poésie, Colombiamoda

Août:

Foire aux Fleurs

Septembre:

Festival International du Jazz

Novembre:

Foire Nationale de l’Artisanat

Décembre:

lumières de Noël- Illuminations

Renseignements supplémentaires

En raison de l’altitude de la ville (1500 mètres asl), les rayons solaires sont forts. Pour cela, nous vous recommandons de protéger votre peau.

La température moyenne est de 22º C avec 68% d’humidité annuelle moyenne. Même si le mois d’octobre est le plus pluvieux, des précipitations tombent toute l’année.

Pour vous

Parc Botero (parc aux sculptures)

Sur cette place, sont exposées 23 œuvres du fameux artiste colombien Fernando Botero, ainsi que deux fontaines sculptées par le maître. Cette place emblématique est un bon endroit pour une promenade à l’air libre.

Parque de los Pies Descalzos

Il fait figure d’oasis au milieu de la ville, car on peut y savourer l’eau pure filtrée par les Entreprises Publiques de Medellin. L’activité la plus commune consiste à plonger ses pieds dans l’eau et à marcher sur le sable du parc. On peut suivre le parcours guidé qui commence par un bois de bambous et termine par un hydromassage dans les puits d’eau.

Pueblito Paísa

C’est une fidèle réplique d’un village d’Antioquia du début du XXe siècle. Il est situé sur le sommet du mont Nutibarra et, à l’intérieur, on observe plusieurs stands d’artisanat typiques de la région.

Guatapé

À deux heures environ de Medellin, se trouve la retenue d’eau de Peñol-Guatapé. Ce gigantesque dépôt d’eau artificielle est un des principaux attraits de la zone, car la vue qu’on a de la gigantesque pierre du Peñol est imposante. On peut pratiquer sur ce site des sports nautiques comme, entre autres, la moto aquatique, la pêche et le ski nautique.

Cathédrale basilique métropolitaine de Medellin

Située sur le côté nord du Parc central Bolivar, c’est l’église en brique la plus grande du monde et plus d’un million de briques ont été employées dans sa construction. Son architecture néo-romane contient des œuvres d’art et d’architecture très appréciées des experts. Une des œuvres les plus émérites de la cathédrale est le « Christ du Pardon » du peintre Francisco Antonio Cano.

Cerro Nutibara

C’est un des pics les plus célèbres et remarquables de la ville. On le considère aussi comme le parc naturel le plus étendu du périmètre urbain. Les principales attractions touristiques qu’il propose sont: le Pueblito Paísa, le théâtre en plein air « Carlos Vieco » et le parc des sculptures.

Commune 13

Après avoir vécu une histoire difficile au cours de laquelle la violence introduite dans le pays par le trafic de stupéfiants a directement affecté les citoyens de Medellin, nous trouvons un quartier où les habitants, fatigués de cette violence, ont décidé de se mettre au travail pour améliorer leur qualité de vie et celle des jeunes de la ville. Ce quartier montre que grâce à l’art et au travail communautaire, on a pu trouver les moyens de sortir du conflit. En outre, la vue sur la ville est impressionnante.

Parque Arví

Ce parc écotouristique luxuriant renferme des sentiers écologiques, des pistes indigènes, des zones de pique-nique et de camping. On y trouve aussi les parcs récréatifs Confama Arví et le Parc écologique de Piedras Blancas. Pour y accéder, on peut prendre le métro et, ensuite, sans sortir de la gare, le téléphérique qui surplombe une des zones pauvres de la ville. Tant les téléphériques que les escaliers électriques ont été installés par l’administration locale pour faciliter l’accès des habitants de plusieurs zones pauvres de Medellín.

Informations touristiques sur Leticia et l’Amazonie colombienne

Informations touristiques sur Leticia et l’Amazonie colombienne

L’Amazonie colombienne fait partie d’une zone très ample partagée avec le Venezuela, le Brésil, le Pérou, l’Équateur, le Surinam, la Guyane et la Bolivie, et elle est cataloguée comme le poumon de la planète. Son importance découle de son rôle de grande régulatrice de dioxyde de carbone et de productrice d’oxygène sur ses plus de sept millions de kilomètres carrés de forêt tropicale. Si c’était un pays, ce serait le neuvième le plus étendu de la planète.

En Colombie, cette forêt est baignée par les fleuves les plus importants du pays (Caqueta, Putumayo, Guaviare, Vichada, Vaupes, Inirida et Amazone). En outre, elle compte une faune et une flore immensément riches puisque, selon le Word Wildlife Fund (WWF) elle englobe sur le territoire 158 espèces d’amphibies, 674 d’oiseaux, 212 de mammifères, 195 de reptiles, 753 de poissons et plus de 6 300 plantes différentes. Le département de l’Amazonie est la région la plus au sud de la Colombie et elle est couverte de grandes forêts tropicales qui lui donnent un climat chaud et humide, avec une température moyenne de 25º C et des précipitations tout au long de l’année. La complexité de son hydrographie ne permet pas la construction de routes, et c’est pour cela que les voies d’accès dépendent du transport fluvial et aérien. Sa capitale est la ville de Leticia, et elle offre au visiteur de magnifiques paysages et des expériences vécues inoubliables. Elle partage une frontière avec le Pérou et le Brésil, si bien qu’on peut arriver à pied à la ville brésilienne de Tabatinga, car il semblerait que la frontière passe à l’intérieur même de la ville.

La grande diversité n’est pas seulement manifeste pour les animaux et les plantes, mais aussi au niveau des communautés indigènes et autochtones présentes dans la zone. Elles seront heureuses de recevoir des visiteurs pour leur montrer leurs plats typiques, fruits, traditions, coutumes, danses et sites, à la fois beaux et uniques. Quelques-unes des cultures indigènes avec lesquelles vous entrerez en contact en Amazonie colombienne sont: les Uitoto, Tucuna et Bora, bien qu’il y ait aussi des tribus qui n’ont pas beaucoup de contacts avec le monde occidental.

Quoi qu’il en soit, en tant qu’agence de voyages basée à Bogota, nous vous donnerons les meilleurs conseils que vous trouverez sur la Colombie.

Accès et transport

Contrairement à la plupart des lieux colombiens, la ville de Leticia n’est pas connectée par voie terrestre avec le reste du pays. Pour cela, la manière la plus rapide, commode et sûre d’y arriver est de prendre un vol à l’aéroport international, d’une durée approximative de deux heures à partir de Bogota. Tout près de Leticia, en territoire brésilien, on trouve aussi l’aéroport international de Tabatinga.

Toutefois, dans la zone, existent une route et un transport public pour accéder à la plupart des parcs. À l’intérieur de Leticia, le transport le plus utilisé est le taxi Tuc Tuc, car c’est la manière la plus facile de se déplacer d’un lieu à l’autre. En outre, il y a l’option des bateaux sur l’Amazone pour arriver à des endroits comme l’île des singes et Puerto Nariño. Comme connexions internationales, existe aussi la possibilité d’arriver en bateau aux villes d’Iquitos (Pérou), située à 36 heures, ou à Manaus (Brésil), à 3 jours.

Festivités et évènements

Festival de la musique populaire amazonienne « El Pirarucu de Oro ».

Le pirarucu est un des poissons les plus emblématiques de la région, géant qui peut atteindre un peu plus de 3 mètres de long et peser 250 kilos. En son honneur, est célébrée le 28 novembre une fête où convergent culture, gastronomie, traditions et musique de l’Amazonie. En outre, elle réunit les trois pays qui se partagent le fleuve (Pérou, Colombie et Brésil).

Renseignements supplémentaires

Au moment de voyager à Leticia, il est important de rappeler que c’est une zone humide et chaude. Les précipitations moyennes sur plusieurs années sont de 3 194 mm. La saison des pluies va de janvier à mars, période pendant laquelle le fleuve peut monter de 10 mètres. L’époque où il pleut le moins est juillet-août, les eaux du fleuve descendent, le paysage se transforme, découvrant des plages sur certaines parties du fleuve. Chaque saison change drastiquement le paysage, altérant même les voies de transport fluvial. La moyenne annuelle de la température est de 25º C et la température maximale est en moyenne de 30º C., atteinte en octobre-novembre. Mieux vaut être prêt à affronter la pluie et la chaleur. Il est recommandé au voyageur de se faire vacciner contre la fièvre jaune 10 jours avant son voyage. La protection contre les moustiques est primordiale, car il y en a beaucoup.


La plupart des activités étant sylvestres, est recommandé le port de vêtements frais et clairs, de bottes étanches et une protection contre les rayons solaires.

Pour votre plaisir

Amazone

Ce n’est pas seulement une voie fluviale essentielle qui relie à différentes destinations de la région amazonienne, c’est aussi une source de grandes richesses grâce à l’écosystème qui vit en son sein. Une des principales attractions de la région est l’observation des dauphins roses de l’Amazone, espèce qui peut arriver à peser 200 kilos et atteindre 2.5 mètres de long. Cet animal se montre aux visiteurs qui transitent sur ce fleuve imposant. C’est une des nombreuses espèces que l’on peut admirer lors de la visite de la région.

Puerto Nariño

À 75 km de Leticia en suivant l’Amazone, on trouve la deuxième agglomération la plus grande de ce département. Surnommé « la crèche de la Colombie », cette municipalité est un bon exemple de comment l’homme peut coexister avec la nature de manière durable et soutenable. Les voitures y sont interdites, la gestion des déchets est excellente. Ils recyclent de manière efficace et l’eau de pluie est utilisée par tous ses habitants. Elle offre au touriste la paix, la tranquillité et plusieurs options de tourisme naturel.

Parc Mundo Amazonico

Cette réserve naturelle est, en fait, un centre d’éducation environnemental où vous pourrez découvrir, accompagné d’un guide local indigène, les différentes cultures et communautés qui ont habité cette région pendant des milliers d’années. Il y a, en plus, un jardin où on trouve les espèces les plus représentatives de la région et qui explique leur utilisation par les autochtones, un aquarium avec quelques-uns des poissons endémiques et l’option de vous interner dans la forêt pour voir tout ce que recèle sa couverture végétale.

Isla de los Micos (Île des Singes)

Sur cette petite île située sur une rive de l’Amazone, on peut avoir un contact direct avec les saïmiris qui vivent dans les arbres, mais qui, habitués à la visite des touristes, descendent pour demander à manger. Ces singes montent sur les gens, sans crainte, et si quelque chose les gêne, ils se retirent simplement sur leur arbre favori. Dans cette île, quelques natifs vendent leurs produits faits avec du « bois de sang » (palo sangre), bois rougeâtre très résistant.

Réserve Marasha

Pour arriver à cette réserve, il est nécessaire de prendre un bateau sur l’Amazone et, ensuite, si la saison le permet, de marcher dans la forêt, observant au passage des animaux comme l’ours paresseux, les saïmiris, une grande variété d’oiseaux, d’insectes, de reptiles et d’arbres imposants par leur taille. En arrivant à la construction sur le lac, vous aurez le choix entre plusieurs activités: kayak, pêche, safaris nocturnes sur le lac pour voir les caïmans ou vous reposer dans les hamacs en profitant du climat et du beau paysage.

Macedonia

Dans ce petit village d’ethnie Ticuna (ancienne communauté qui a vécu des siècles sur l’Amazone), le visiteur a l’occasion de rencontrer ses habitants pour lesquels le tourisme est un mode de vie. Eux aussi offrent leurs produits en « bois de sang », racontent et montrent quelques-unes de leurs danses et traditions, invitant le touriste à y participer.

Réserve naturelle Tanimboca

Cet endroit se trouve seulement à 30 minutes de la ville de Leticia. Dans cette réserve, vous pourrez dormir au milieu de la forêt dans des cabanes construites dans les arbres. Si vous y passez la nuit, vous ferez l’expérience des bruits de la forêt vierge. Si cela vous chante, existe l’option des safaris nocturnes en compagnie d’un natif pour aller à la rencontre d’une grande variété d’animaux comme les tarentules ou les grenouilles vénéneuses. Ce parc permet aussi de faire de la tyrolienne pour voir la forêt d’en haut, en passant entre les arbres.

Puerto Alegria

C’est le premier arrêt de la plupart des excursions sur l’Amazone. C’est un petit hameau côté péruvien du fleuve où les habitants permettent aux touristes d’alimenter et, parfois, d’avoir sur eux des animaux sauvages comme l’anaconda, l’ocelot, des singes et des oiseaux. Pelecanus SAS n’offre pas cet arrêt dans ses tours parce qu’un des principes de la compagnie est d’avoir de bonnes pratiques environnementales et de privilégier un tourisme durable. L’exploitation irresponsable de la faune et de la flore et le maintien en captivité d’animaux sylvestres sont une atteinte à la durabilité et à l’environnement.

Information touristique de Guajira

Information touristique de Guajira

Le département de la Guajira est situé au nord de la Colombie, dans la partie la plus septentrionale du continent sud-américain. Une grande partie du territoire de cette péninsule est couverte de déserts et de paysages mémorables sertis par les eaux de l’imposante mer Caraïbe.

Sur le territoire colombo-vénézuélien, de part et d’autre de la frontière, vit une des communautés indigènes les plus importantes du pays: l’ethnie Wayúu. Entre chansons, traditions et croyances ancestrales, c’est là que s’étend le territoire de ce département fascinant, doté de tous les étages climatiques de la zone intertropicale, avec des températures qui oscillent entre 22º et 40º C et une large palette d’écosystèmes terrestres allant du désert de la Guajira jusqu’à la forêt humide sur les montagnes. Visiter les cabanes où vivent les indigènes Wayúu et aller jusqu’aux marais salants de Manaure, aux plages du Cabo de la Vela ou aux dunes de Taroa, à Punta Gallinas, sont quelques-unes des options offertes à ceux qui désirent s’immerger dans cette partie importante de la richesse colombienne. Berceau du Vallenato et mélange de cultures, la Guajira a servi d’inspiration à notre prix Nobel de littérature Gabriel García Márquez pour la création du réalisme magique.

Quoi qu’il en soit, en tant qu’agence de voyages basée à Bogota, nous vous donnerons les meilleurs conseils que vous trouverez sur la Colombie.

Accès et transport

Pour parcourir les villes principales du département, il convient d’aller d’abord à Riohacha. L’aéroport Almirante Padilla se trouve à 20 minutes du centre et n’offre que des vols internes.

C’est en camionnette 4×4 qu’on se rend aux principales destinations, du fait des conditions régionales de transport par voie de terre.

Festivités et évènements

Riohacha

Janvier-mars:

carnaval de Riohacha.

Uribia

Mai:

Festival de la Culture Wayúu.

Urumita

Septembre:

Festival des Fleurs et la Calaguala.

Barrancas

Octobre:

Festival National du Charbon.

Renseignements supplémentaires

Les températures peuvent atteindre 40º C, le climat étant assez rude.



Pour vos activités, nous recommandons des bagages légers et des chaussures fermées car le sable peut atteindre des températures élevées.

Pour vous

Cabo de La Vela

Sur cette merveilleuse fracture côtière, se trouve une baie aux eaux tranquilles, aux couleurs vertes et bleues, ainsi qu’une longue plage de sable blanc. Grâce à ses vents constants et forts, le lieu se prête à la pratique du kite-surf.

Punta Gallinas

À l’endroit le plus septentrional d’Amérique du Sud, le visiteur peut admirer un paysage naturel formé de dunes, de plateaux et falaises rocheuses qui entourent la baie Hondita. En outre, Punta Gallinas conserve les traditions ancestrales de l’ethnie Wayúu, considérée comme une des cultures les mieux préservées d’Amérique du Sud.

Cabanes wayúu

Le foyer des indigènes Wayúu est divisé en petits groupes de maisons qui abritent des familles de même lignée maternelle, situées sur le site géographique proche des puits. Ces cabanes sont le lien le plus direct avec la culture ancestrale Wayúu. C’est là que le visiteur peut acheter des mochilas et hamacs tissés de manière artisanale.

Pilon de Azucar

Sur cette belle colline, s’unissent le désert, la plage et la mer pour offrir un spectacle visuel à quiconque entreprendrait l’ascension de cette imposante montagne. Du haut du Pilon de Azucar, on peut observer des couchants de rêve et on a une vue panoramique impressionnante, parfaite pour les amoureux du paysage et de la photo.

Dunes de Taroa

De la cime du monticule de sable jaune, on peut observer comment le désert aux dunes rougeâtres s’abîme dans le bleu limpide de la mer Caraïbe qui, à son tour, fusionne avec le bleu céleste du ciel, formant une toile avec des dégradés jusqu’à l’horizon.

Plaza de Padilla

Au centre de Riohacha, se dresse cette petite place en hommage au héros naval le plus insigne de l’histoire du pays: l’Amiral José Prudencio Padilla. Près de la plage et de divers centres bancaires, on peut faire une promenade riche en couleurs dans les boutiques artisanales alentour ou marcher sur le pont piétonnier illuminé qui avance sur les eaux de la mer Caraïbe.

Sanctuaire de la Faune et de la Flore Los Flamencos

Ce sanctuaire est considéré comme l’une des zones protégées dotées de la plus grande biodiversité en matière d’oiseaux aquatiques et migrateurs. Sur ce territoire déclaré Patrimoine Naturel et Culturel de Colombie, en 1992, des centaines d’oiseaux fouillent de leur bec les eaux de la rivière Camarones, en quête d’aliments, parmi lesquels méritent une mention particulière les flamands élégants au plumage rose intense, principale attraction du lieu.

Parc National Naturel Macuira

Cette oasis verte au milieu d’une aire semi-désertique de la Haute-Guajira héberge un écosystème unique en matière de biodiversité avicole, raison pour laquelle elle se prévaut de la dénomination de Zone Privilégiée pour la Conservation d’oiseaux (AICAS).

Parmi les activités écotouristiques du parc, il faut souligner l’observation d’espèces exotiques et en voie d’extinction.

Informations touristiques sur l’Axe du Café

Informations touristiques sur l’Axe du Café

Quatre départements forment la zone du café: Caldas, Quindío, Risaralda et le nord du Valle del Cauca, connectés entre eux par de courtes distances et semblables aussi par leur architecture, couleurs, valeurs, traditions, coutumes et par l’arôme délicieux et caractéristique du café colombien où, autour du grain de café, s’est édifié un empire culturel et paysager déclaré Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO, en 2011.

Les conditions climatiques de l’axe du café sont variables, allant de -8º C sur les pics enneigés à 29º C dans les vallées. Compte tenu de la diversité géographique de la région, on trouve les conditions idéales (entre 1200 et 1800 mètres asl) pour la culture et la production d’un grain de haute qualité, avec pour atout majeur la reconnaissance mondiale de l’icône publicitaire « Juan Valdez » qui a permis de porter le café colombien au premier rang mondial.

La gentillesse et l’amabilité de ses gens complètent le plaisir que l’on éprouve à s’introduire dans les paysages de grandes exploitations caféières, de grandes cultures bananières et de montagnes luxuriantes dont les couleurs et les formes font penser qu’elles sont entretenues au quotidien par des jardiniers patentés.

Quoi qu’il en soit, en tant qu’agence de voyages basée à Bogota, nous vous donnerons les meilleurs conseils que vous trouverez sur la Colombie.

Accès et transport

Comme dans le reste de la Colombie, il y a un réseau de bus de service public qui connectent les différentes municipalités voisines avec les villes. Toutefois, par commodité, nous recommandons de recourir à un transport privé.

Il existe trois aéroports dans les principales villes de l’axe du café: Armenia, Manizales et Pereira.

Festivités et évènements

Risaralda

Août:

Fêtes de la récolte

Caldas

Janvier:

Carnaval du Diable à Riosucio, Foire de Manizales.

Août:

Festival National du Pasillo colombien

Quindío

Juin:

Règne National du café

Décembre:

Festival des bougies et lampions

Renseignements supplémentaires

Armenia

La température moyenne annuelle est de 19.4º C. Le mois le plus pluvieux est novembre. Même si la ville se trouve en zone montagneuse, mieux vaut être prêt à affronter des averses.


Pereira

La température moyenne annuelle est de 20.6º C. la ville est arrosée de manière significative pendant toute l’année.


Manizales

La température moyenne de Manizales est de 18º C et les mois les plus pluvieux sont avril et octobre. Toutefois, il faut s’attendre à la pluie à toute époque.

Pour vous

QUINDÍO

Jardin botanique du Quindio

Situé dans le village de Calarca, le Jardin Botanique du Quindio s’étend sur 15 hectares et possède une grande variété de collections d’espèces. Cette forêt tropicale offre une large palette d’activités écotouristiques, parmi lesquelles l’observation de plus de 110 espèces d’oiseaux endémiques, de plantes carnivores et aquatiques et des promenades dans les jardins luxuriants, pour ne nommer qu’elles. La majeure attraction du jardin botanique est le papillodrome censé avoir la meilleure conception graphique au monde. Dans cette serre, le voyageur peut suivre des chemins au milieu de cascades, pendant que plus de 1000 papillons de différentes espèces volètent autour de lui.

Parc National Naturel Los Nevados

Ce parc imposant est le site de trois des six glaciers présents en Colombie (Nevado del Ruiz, Nevado de Santa Isabel et Nevado del Tolima). Situé au cœur de la zone du café, il est très attrayant pour la pratique d’activités comme le mountain bike, le trekking et l’escalade sur glace ou sur roche. Selon les conditions dans lesquelles se trouvent les montagnes et aussi des recommandations du Service Géologique colombien, certaines zones du parc peuvent avoir un accès restreint.

Salento

Ce village accueillant se distingue par l’architecture de sa place et de ses maisons anciennes construites en torchis, avec des murs d’argile. Le visiteur peut observer et obtenir des renseignements sur le processus d’élaboration des différents types d’artisanat, parmi lesquels celui de la guadua, plante caractéristique de la région qui ressemble au bambou.

Observation des oiseaux

La Colombie possède 1 921 espèces d’oiseaux, parmi lesquelles 79 sont l’apanage exclusif du territoire colombien. Le pays est, en outre, la destination de 197 espèces d’oiseaux migrateurs, ce qui fait de lui le premier pays au monde en matière de diversité avicole. 70% des espèces se trouvent dans la région du café qui est ainsi une des destinations les plus prisées pour l’observation des oiseaux. Dans le seul département du Quindio habitent plus de 500 espèces d’oiseaux, ce qui représente une des principales activités d’écotourisme de la région.

Valle del Cocora

Ce lieu magnifique où l’arbre national de la Colombie croît jusqu’à 60 m de hauteur, se trouve à seulement 30 minutes de Salento. Cette caractéristique fait du palmier à cire celui qui a la majeure croissance mondiale au-dessus du niveau de la mer.

La vallée du Cocora est une destination touristique très populaire en Colombie, non seulement pour la beauté de ses paysages, mais aussi pour les diverses activités qu’offre cette destination, parmi lesquelles l’observation d’oiseaux et les promenades à cheval.

Filandia

Filandia est un des plus jolis villages de toute la région cafetière du fait de la beauté architectonique de ses maisons et de la vie paisible de ses habitants. Ce village n’enregistrant pas un grand afflux de touristes, le visiteur peut le parcourir tranquillement à pied pour apprécier les façades pittoresques des édifices.

Autres attractions:

Musée de l’Or Quimbaya

RISARALDA

Station thermale de Santa Rosa de Cabal

Une imposante cascade de 95 mètres de haut verse dans le bain des visiteurs ses eaux thermales relaxantes qui proviennent de cinq ramifications aquifères. Ce lieu est fréquenté par des centaines de personnes qui cherchent un réconfort naturel et une recharge d’énergie médicinale pour leurs corps.

Exploitations caféières

Visiter l’axe du café est vivre et comprendre la culture et l’histoire présentes derrière une tasse de café colombien. Dans les exploitations caféières, le visiteur peut faire des excursions guidées dans les luxuriantes plantations de café de la région où il pourra découvrir le processus de récolte, production et préparation du grain et terminer par une dégustation de café fraîchement récolté.

CALDAS

Salamine

Le village de Salamine est monument national depuis 1982, et il fait partie du Réseau de Villages du Patrimoine colombien. L’architecture de ses maisons et de ses rues nous permet d’observer les particularités du paysage culturel du café, ainsi que le minutieux travail d’art du bois des portes, des balcons et des fenêtres de ses maisons, caractéristique qui distingue Salamine des autres villages de la zone du café. Salamine conserve tout le charme et le style imposés par la colonisation d’Antioquia, préservés pendant des années par la violence qu’a vécu le pays, isolant ainsi ce village pendant de nombreuses années.

Carthagène des Indes Informations Touristiques

Carthagène des Indes Informations Touristiques

Déclarée par l’Unesco Patrimoine Historique de l’Humanité depuis 1984, le port, la forteresse et l’ensemble monumental de Carthagène des Indes envoûtent leurs visiteurs par les couleurs des façades des maisons, vieilles de plus de 400 ans, rehaussées par la brise marine et les couchants magiques.

Baignée par les eaux de la mer Caraïbe et encadrée par une superbe baie, Carthagène des Indes est une ville chargée d’histoire et de souvenirs hispaniques, principalement à cause de son rôle important à l’époque coloniale comme port stratégique et terminal de navigation sur le fleuve Magdalena, le plus important de Colombie. Ce rôle de port stratégique est reflété par les forteresses et les murailles qui attendent le coucher du soleil pour évoquer les luttes du passé, raison pour laquelle elle est appelée « ville emmuraillée ». Carthagène est une des destinations les plus importantes de la Colombie, non seulement pour son climat tropical de 29º centigrades, mais aussi pour le charme de son architecture coloniale, républicaine et moderne qui sert de toile de fond aux attraits d’une intense vie nocturne, d’une excellente offre gastronomique et d’une importante infrastructure hôtelière et touristique. Il faut souligner les rues romantiques qui ont servi d’inspiration et de foyer à notre prix Nobel de Littérature, Gabriel Garcia Marquez, créateur du réalisme magique.

Quoi qu’il en soit, en tant qu’agence de voyages basée à Bogota, nous vous donnerons les meilleurs conseils que vous trouverez sur la Colombie.

Accès et transport

L’aéroport international Rafael Nuñez est le plus important sur la côte caraïbe colombienne et il est situé à 20 minutes du centre historique.

Festivités et évènements

Janvier:

Festival International de la Musique –Hay Festival

Février:

Festival de Nuestra Señora de la Candelaria

Mars:

Festival International du Cinéma et de la Télévision

Avril:

Cartagena Boat Show –Festival d’arts scéniques

Juiilet:

Festival d’orchestres

Août:

Ixel Moda

Novembre:

Fêtes de l’Indépendance et Concours National de Beauté

Décembre:

célébration du nouvel An

Renseignements supplémentaires

Lorsque vous arpentez la plage ou les rues de la ville, même si quelques vendeurs offrent des échantillons gratuits, la plupart du temps ils vous les feront payer. Nous vous recommandons de ne pas accepter ces échantillons pour ne pas vous trouver dans une situation incommode.

Carthagène a une température moyenne de 27º C et 84% d’humidité. Le mois le plus pluvieux est octobre, bien qu’il pleuve passablement de juin à novembre. Veuillez en tenir compte en faisant vos valises.

Pour la visite des écoparcs et des zones sauvages, nous vous recommandons de vous protéger contre les insectes et les moustiques.

Pour vous

Tour de l’Horloge ou Boca del Puente

C’est la porte d’entrée du centre historique depuis l’an 1631. Au début, seule une porte a été construite, les espaces latéraux servant de salle d’armes et de chapelle, mais actuellement la tour compte trois portes.

Barú

L’île de Baru est à 35 minutes de Carthagène en hors-bord, et c’est là que nous trouvons une des plages les plus belles de la région: Playa Blanca.

Ses eaux cristallines, son sable fin et immaculé offrent au visiteur un espace de choix pour contempler la beauté du paysage et se reposer au soleil.

Plaza de los coches (Place des Voitures)

Une fois franchie la Tour de l’Horloge, les visiteurs se trouvent sur la Place des Voitures, lieu qui abritait, plusieurs siècles auparavant, le marché aux esclaves. C’est là qu’une grande variété de marchés locaux s’ouvrent au touriste qui peut savourer les délices colombiennes comme les panelitas, suspiros, pâtes de guimauve y cocadas.

Îles du Rosario

Les « Îles du Rosario » sont un petit archipel formé de 28 îles qui font partie de la zone insulaire de Carthagène des Indes. Ces îles paradisiaques sont idéales pour les contemplatifs, les sports aquatiques, ainsi que pour la faune et la flore marines.

Murailles de Carthagène

Elles ont été construites pour protéger la ville des attaques continues infligées par les pirates et autres forces militaires. Leur construction débute en 1586 et termine en 1796, avec de multiples restaurations et des ajouts rendus nécessaires par les assauts de la mer et l’attaque du Baron de Pointis. Actuellement, les murailles entourent toute la zone côtière de Carthagène et servent d’ornement aux longues promenades agrémentées de splendides couchants.

Château San Felipe

Construit en 1536 par les Espagnols sur le pic San Lazaro, il a fait l’objet de multiples attaques des Anglais et des Français qui, postérieurement, se sont emparés du château vers la moitié de l’an 1697. Cette attraction touristique est aussi le lieu d’importants évènements et de réunions sociales, et est considérée comme une des structures les plus grandes jamais construites en territoire colombien.

En 1981, l’UNESCO a inclus le château San Felipe de Barajas dans la liste du Patrimoine de l’Humanité.

Autres attractions

Musée de l’Or Zenú

Palais de l’Inquisition

Place de la Douane

Caserne des Bóvedas

Pic de la Popa

Boyaca Informations Touristiques

Boyaca Informations Touristiques

Le Boyaca se trouve dans les montagnes de la cordillère orientale des Andes. C’est un des 32 départements constitutifs de la Colombie.

Il est connu comme une région froide dont les principales activités économiques sont l’agriculture et les mines d’émeraude. Toutefois, ce département a beaucoup plus à offrir: des climats chauds, des plaines et des vallées présentant une grande variété de paysages, une gastronomie unique qui nous rapproche de nos ancêtres indigènes et de jolis villages dont le tracé est la conséquence de l’histoire du pays depuis près de 500 ans.

C’est au Boyaca que se trouvait le centre religieux de la culture Muisca. C’était un territoire très important pendant la conquête et aussi lors du processus d’indépendance, avec les combats du Pantano de Vargas et du Puente de Boyaca. Actuellement, il propose quelques-uns des plus beaux villages de Colombie, comme Mongui et Villa de Leyva. C’est aussi un haut lieu d’artisanat pour lequel la Colombie est réputée (ruanas, céramiques, tissus, entre autres).

Le Boyaca a beaucoup de gemmes (et pas seulement des émeraudes) à découvrir: des villages historiques, des produits artisanaux dignes d’intérêt, des lieux magiques pour la marche et la découverte, de hauts plateaux, de hautes montagnes, un des plus beaux lacs du pays et des gens aimables qui accueillent les touristes les bras ouverts.

Quoi qu’il en soit, en tant qu’agence de voyages basée à Bogota, nous vous donnerons les meilleurs conseils que vous trouverez sur la Colombie.

Accès et transport

La distance qui sépare Bogotá de Tunja est d’environ 2 heures. Le temps moyen requis pour arriver aux principales attractions touristiques du Boyaca, à partir de Tunja, est d’une heure trente. C’est une zone montagneuse, si bien que vous y trouverez généralement des itinéraires très sinueux. Toutefois, les routes qui conduisent aux principaux sites touristiques sont en bon état. On trouve des transports publics pour parvenir aux villages, principalement à partir de Tunja, bien qu’il y ait aussi plusieurs itinéraires à partir de Bogota. Ce transport consiste en bus et taxis collectifs.

Festivités et évènements

Février:

Festivités artistiques et culturelles (Ventaquemada), Festival Astronomique (Villa de Leyva).

Juillet:

Festival du lac Sochagota (Paipa), Fêtes de la Vierge de Chiquinquira.

Août:

Festival des cerfs-volants de Villa de Leyva.

Septembre:

Concours national des groupes musicaux de Paipa.

Décembre:

Festival des lumières.

Renseignements supplémentaires

Les principaux attraits touristiques du Boyaca sont situés sur des hauteurs qui s’étagent entre 2 000 et 4 000 masl. C’est pourquoi il faut savoir, lorsque vous arrivez d’une altitude inférieure, qu’il est nécessaire de s’acclimater avant de réaliser toute activité physique. En outre, à cette altitude, il ne faut pas oublier, même si on ne les sent pas, que les rayons solaires peuvent être assez forts et brûler la peau. L’utilisation d’une crème solaire est nécessaire.


Tout comme en altitude, la température des principaux sites touristiques du Boyaca est également tempérée et basse. Il faut y aller emmitouflé pour se protéger du froid.


Les transferts au département du Boyaca se font principalement par voie terrestre. Comme dans toute zone montagneuse, la route est très sinueuse. Si le visiteur a des nausées, il est bon qu’il emporte des médicaments pour en atténuer les effets.

Pour offrir

Puente de Boyacá

L’importance historique du Puente de Boyaca est indéniable. C’est là que s’est livrée la dernière bataille contre la couronne espagnole pour l’indépendance du territoire, devenu l’actuelle Colombie. Le visiteur n’y observera pas seulement deux beaux monuments et le charmant paysage des montagnes du Boyaca, il poura aussi connaître plus à fond l’histoire du pays.

Pueblito Boyacense

Situé à Duitama, ce lieu réunit la richesse architectonique et culturelle du département de Boyaca. Vous y verrez des constructions qui recréent les différents sites et villages les plus importants du département: Villa de Leyva, Tenza, Sáchica, Raquira, Monguí, entre autres. Vous y trouverez aussi des restaurants de gastronomie traditionnelle du Boyaca, des produits artisanaux et des desserts.

Ráquira

Le village de Raquira est réputé en Colombie pour ses travaux de céramique, héritage du peuple indigène qui habitait cette région. Ce village offre une belle architecture et d’incroyables sculptures en argile cuite que l’on peut admirer dans le parc principal, entouré de boutiques d’artisanat colombien qu’il faut admirer et, pourquoi pas, acheter aux artisans locaux.

Lac de Tota

À 3 015 masl, se trouve le lac le plus grand et le plus haut perché de Colombie: le lac de Tota. D’une superficie de 55 km2 et d’une profondeur maximale de 60 mètres, ce lac a été un des sites les plus importants des indigènes Muiscas. Sur une de ses rives, vous observerez une belle plage de sable blanc que l’on pourrait confondre avec une plage des Caraïbes, si sa température moyenne n’oscillait pas autour de 12º C.

Villa de Leyva

C’est un des villages les plus connus et touristiques de la Colombie à cause de son esthétique coloniale et républicaine. Il a été déclaré monument national en 1954, et c’est le motif pour lequel son architecture et ses rues pavées sont conservées dans l’intérêt public de la Nation comme autant de témoignages de la culture et de l’histoire qu’elles incarnent.

Dans ce village qui vous enchantera par son esthétique, vous serez aussi au centre de plusieurs attractions touristiques comme le fossile d’un animal marin qui a vécu sur ce site il y a des millions d’années, un monastère du XVIIe siècle, des musées d’histoire naturelle, de culture et d’histoire, pour ne nommer qu’eux. La température moyenne est de 17º C et son altitude de 2.149 masl.

Parc Naturel National d’El Cocuy

Ce parc gigantesque (306.000 hectares) détient la plus grande masse glacière de Colombie; plus de 25 pics couverts de neige et de glace répartis sur deux chaînes montagneuses. L’altitude du parc oscille entre 600 et 5 330 masl, offrant aux visiteurs plusieurs sentiers de randonnée qui traversent des écosystèmes de forêt andine, de hauts plateaux, de lagunes et de haute montagne, avec pour options celles d’observer la faune, la flore, les oiseaux et recevoir une formation environnementale. Le parc a un accès restreint. Il faut donc planifier votre visite longtemps à l’avance.

Monguí

Avec sa température moyenne de 12º C et une altitude de 2.900 masl, ce village froid et pimpant du Boyaca, répertorié comme l’un des plus beaux de Colombie, offre une architecture coloniale, une truite arc-en-ciel délectable et, à proximité, le Paramo de Oceta, important refuge naturel. Monguí est aussi connu pour ses fabriques de ballons de football, cousus main.