fbpx




GUAJIRA

Le département de la Guajira est situé au nord de la Colombie, dans la partie la plus septentrionale du continent sud-américain. Une grande partie du territoire de cette péninsule est couverte de déserts et de paysages mémorables sertis par les eaux de l’imposante mer Caraïbe. Sur le territoire colombo-vénézuélien, de part et d’autre de la frontière, vit une des communautés indigènes les plus importantes du pays: l’ethnie Wayúu. Entre chansons, traditions et croyances ancestrales, c’est là que s’étend le territoire de ce département fascinant, doté de tous les étages climatiques de la zone intertropicale, avec des températures qui oscillent entre 22º et 40º C et une large palette d’écosystèmes terrestres allant du désert de la Guajira jusqu’à la forêt humide sur les montagnes.

Visiter les cabanes où vivent les indigènes Wayúu et aller jusqu’aux marais salants de Manaure, aux plages du Cabo de la Vela ou aux dunes de Taroa, à Punta Gallinas, sont quelques-unes des options offertes à ceux qui désirent s’immerger dans cette partie importante de la richesse colombienne.

Berceau du Vallenato et mélange de cultures, la Guajira a servi d’inspiration à notre prix Nobel de littérature Gabriel García Márquez pour la création du réalisme magique.

Pour parcourir les villes principales du département, il convient d’aller d’abord à Riohacha. L’aéroport Almirante Padilla se trouve à 20 minutes du centre et n’offre que des vols internes.

C’est en camionnette 4×4 qu’on se rend aux principales destinations, du fait des conditions régionales de transport par voie de terre.

Riohacha

Janvier-mars: carnaval de Riohacha

Uribia

Mai: Festival de la Culture Wayúu

Urumita

Septembre: Festival des Fleurs et la Calaguala

Barrancas

Octobre: Festival National du Charbon

Les températures peuvent atteindre 40º C, le climat étant assez rude.

Pour vos activités, nous recommandons des bagages légers et des chaussures fermées car le sable peut atteindre des températures élevées.

Pour vous

  • Cabo de la Vela

    Sur cette merveilleuse fracture côtière, se trouve une baie aux eaux tranquilles, aux couleurs vertes et bleues, ainsi qu’une longue plage de sable blanc. Grâce à ses vents constants et forts, le lieu se prête à la pratique du kite-surf.

  • Punta Gallinas

    À l’endroit le plus septentrional d’Amérique du Sud, le visiteur peut admirer un paysage naturel formé de dunes, de plateaux et falaises rocheuses qui entourent la baie Hondita. En outre, Punta Gallinas conserve les traditions ancestrales de l’ethnie Wayúu, considérée comme une des cultures les mieux préservées d’Amérique du Sud.

  • Cabanes wayúu

    Le foyer des indigènes Wayúu est divisé en petits groupes de maisons qui abritent des familles de même lignée maternelle, situées sur le site géographique proche des puits. Ces cabanes sont le lien le plus direct avec la culture ancestrale Wayúu. C’est là que le visiteur peut acheter des mochilas et hamacs tissés de manière artisanale.

  • Pilon de Azucar

    Sur cette belle colline, s’unissent le désert, la plage et la mer pour offrir un spectacle visuel à quiconque entreprendrait l’ascension de cette imposante montagne. Du haut du Pilon de Azucar, on peut observer des couchants de rêve et on a une vue panoramique impressionnante, parfaite pour les amoureux du paysage et de la photo.

  • Dunes de Taroa

    De la cime du monticule de sable jaune, on peut observer comment le désert aux dunes rougeâtres s’abîme dans le bleu limpide de la mer Caraïbe qui, à son tour, fusionne avec le bleu céleste du ciel, formant une toile avec des dégradés jusqu’à l’horizon.

  • Plaza de Padilla

    Au centre de Riohacha, se dresse cette petite place en hommage au héros naval le plus insigne de l’histoire du pays: l’Amiral José Prudencio Padilla. Près de la plage et de divers centres bancaires, on peut faire une promenade riche en couleurs dans les boutiques artisanales alentour ou marcher sur le pont piétonnier illuminé qui avance sur les eaux de la mer Caraïbe.

  • Sanctuaire de la Faune et de la Flore Los Flamencos

    Ce sanctuaire est considéré comme l’une des zones protégées dotées de la plus grande biodiversité en matière d’oiseaux aquatiques et migrateurs. Sur ce territoire déclaré Patrimoine Naturel et Culturel de Colombie, en 1992, des centaines d’oiseaux fouillent de leur bec les eaux de la rivière Camarones, en quête d’aliments, parmi lesquels méritent une mention particulière les flamands élégants au plumage rose intense, principale attraction du lieu.

  • Parc National Naturel Macuira

    Cette oasis verte au milieu d’une aire semi-désertique de la Haute-Guajira héberge un écosystème unique en matière de biodiversité avicole, raison pour laquelle elle se prévaut de la dénomination de Zone Privilégiée pour la Conservation d’oiseaux (AICAS).

    Parmi les activités écotouristiques du parc, il faut souligner l’observation d’espèces exotiques et en voie d’extinction.

À SIGNALER ACTUELLEMENT

2018-06-26T23:23:50+00:00