fbpx




NARIÑO

Le département du Nariño, qu’il faut visiter en Colombie, partage sa frontière sud avec l’Équateur, et avec le département du Putumayo et du Cauca, et sa frontière nord-ouest avec l’océan pacifique. Nariño possède une ample variété de climats et une géographie très variée. Il abrite sur son territoire 5 volcans en activité ce qui en fait le département le plus volcanique pour vos vacances en Colombie. En fonction de l’altitude, le climat est chaud dans la plaine pacifique et froid dans sa partie montagneuse. Sa capitale culmine à 2500 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Le Nariño est un grand producteur agroindustriel et son économie est centrée principalement sur les cultures de pomme de terre, d’avoine et de blé, ainsi que sur l’élevage potentiel des hauts plateaux de Tuquerres et d’Ipiales. C’est aussi le berceau d’un des meilleurs cafés du pays. De même, le département est le théâtre d’une intense activité commerciale du fait de sa caractéristique de zone frontière. Sa capitale, la ville de San Juan de Pasto, se trouve à seulement six heures de route de la ville de Quito, capitale de l’Équateur. C’est pour ce motif que le commerce régional est particulièrement influencé par la situation économique des deux pays.

Le département est le foyer de la communauté indigène des Pastos qui occupaient traditionnellement la majeure partie de la « Sierra ». La tradition et la culture de ce peuple se notent encore  dans l’architecture de quelques demeures paysannes.

Au cours des dernières années, s’est développée une forte activité touristique dans le département grâce à la grande diversité culturelle et gastronomique qui caractérise la région et spécialement sa capitale, foyer du Carnaval traditionnel des Noirs et des Blancs, déclaré par l’Unesco Patrimoine culturel immatériel de l’Humanité. Le Nariño est un parfait mélange de richesse culturelle et naturelle. Le visiteur pourra y contempler des volcans, des lagunes géantes, une végétation dense et exotique qui recèle une grande variété de faune et de flore, ainsi que d’anciennes églises qui témoignent du passé colonial. Il y observera aussi des traditions gastronomiques et culturelles uniques dans le pays. Le visiteur sera témoin de la chaleur et de l’amabilité de ses habitants et il pourra savourer l’authentique gastronomie locale, comme le « Hervido » de Pasto, boisson typique à base de jus de fruits et de liqueur de canne à sucre.

Le temps moyen pour se rendre, à partir de Pasto, aux principales destinations touristiques du Nariño, est de 2 heures. La topographie étant surtout montagneuse, il y aura beaucoup de virages sur la plupart des itinéraires.

L’aéroport Antonio Nariño de Pasto, situé à 27 kilomètres de Pasto, assure un accès au département par la voie aérienne.

  • Janvier: Carnaval des Nègres et des Blancs, Carnaval multicolore de la Frontière, Carnaval des Rouges.
  • Février: Fête de la Vierge de la Cocha, Carnaval du Feu et des Afro-colombiens.
  • Juin: Fêtes de Saint Pierre et Saint Paul, Festival du maïs
  • Septembre: Festival international du Théâtre
  • Octobre: Festival international du Cinéma, Festival international « Ipiales, berceau des grands trios », concours départemental de danse folklorique colombienne.
  • Novembre: Rencontre musicale du Pacifique, Festival de Musique et de Danse San Luisa Gonzaga.

Les principales destinations touristiques et, en général, les principales villes du Nariño, sont situées à des hauteurs qui oscillent entre 2 000 et 4 276 masl. Pour ce motif, il est nécessaire de s’acclimater avant d’entreprendre toute activité physique. De même, il est nécessaire de se protéger la peau contre les rayons solaires, même s’il pleut ou si le ciel est couvert. La température du Nariño est en général tempérée et froide. Il faut s’y rendre bien couvert.

D’autre part, nous trouvons au Nariño la côte pacifique qui est chaude et humide. On peut y observer les baleines de juillet à novembre et une grande biodiversité. Toutefois, voyager dans cette région n’est pas exempt de risques car on y a assisté à des actes de violence.

Pour Offrir

  • Sanctuaire de Nuestra Señora de las Lajas

    Situé dans le canyon du Guaitara, cette imposante construction de style néo-gothique a été érigée en l’honneur de l’effigie de la Vierge du Rosaire découverte autour de l’an 1754 par une indigène appelée María Meneses et par sa petite fille Rose. Depuis, quatre temples ont été construits au fil des ans. Le sanctuaire actuel est la dernière construction achevée en 1948.

    Actuellement, le sanctuaire reçoit des milliers de pèlerins chaque année, attirés non seulement par la foi et la dévotion à la Vierge, mais aussi par l’imposante architecture de l’édifice construit sur la pierre originale de 3.20 m de haut et 2.30 de large, là où a été découverte la statue de la Vierge, qui unit les deux côtés du canyon et s’élève sur trois niveaux entre les rochers escarpés de la cordillère des Andes. Ses parois internes sont en pierre de taille de couleur grise, et l’autel est, en fait, la grotte où l’enfant a découvert la représentation de la Vierge.  Grâce à son histoire et à la magnificence de sa construction, le sanctuaire de Nuestra Señora de las Lajas est considéré par beaucoup l’église la plus belle au monde.

  • Lagune de la Cocha

    C’est la seconde lagune naturelle la plus grande de Colombie, après la lagune de Tota au Boyaca. Pour certains indigènes de la zone, c’est un sanctuaire car ils affirment que le lac est le second lieu au monde, après le Machu Picchu au Pérou, à dispenser une telle énergie. On attribue au sanctuaire la capacité de générer une énergie tellurique très positive pour les hommes et la nature. Le sanctuaire de la faune et de la flore « Île de la Corota » est situé sur la partie nord de la lagune de la Cocha y appartient à son complexe système environnemental. Le visiteur peut y faire des excursions en canot à moteur, observer la richesse de la faune et de la flore locales, déguster la gastronomie typique comme la truite arc-en-ciel, explorer les délicieuses sucreries artisanales et admirer la vue imposante qu’offre la lagune.

  • Volcan Galeras

    Cette muraille naturelle est située à 4 276 mètres au-dessus du niveau de la mer. Autour de ce volcan en activité, on trouve le sanctuaire de la Faune et de la Flore Galeras. La grande importance et la richesse de la réserve est reflétée par l’extrême variété d’espèces de flore et de faune si représentative de l’écosystème du « Paramo », forêt tropicale et andine située en altitude. Il offre aussi des lagunes et différentes sources aquifères qui alimentent les aqueducs locaux. Le visiteur pourra atteindre le cratère après avoir gravi une pente assez escarpée. Une fois dans le parc, il pourra observer près de 100 espèces d’oiseaux comme les troglodytes familiers, hiboux, passerins indigo, aigles et 16 espèces de colibris.

  • Laguna Verde

    Cette lagune d’un vert émeraude particulier, est située au sommet du volcan Azufral, à 3 900 mètres asl, dans le secteur montagneux du Nudo de Papas. Après une marche de près de 2 heures, vous aurez du sommet du volcan une belle vue sur le paysage du Nariño. (Fermeture temporaire pour la récupération et la conservation environnementale (septembre 2018).

  • Centre environnemental Chimayoy

    Situé à 4 km de la ville de San Juan de Pasto, c’est un centre de recherches et d’éducation à l’environnement. Vous y serez en prise directe avec la nature au travers des différentes activités qu’offre le centre. Le visiteur y trouvera, entre autres, de longs sentiers écologiques, visitera le musée animalier qui abrite plus de 700 espèces offertes par l’Université du Nariño et l’institution éducative Champagnat, parcourra le jardin d’orchidées et fera l’expérience olfactive de l’herbier.

  • Parc National Naturel Sanquianga

    Le parc abrite un ample écosystème de mangroves qui équivaut à 53% des mangroves du département du Nariño et à 20% de celui du Pacifique. Cet écosystème est la base de l’alimentation et de la reproduction de plusieurs espèces marines et d’estuaires. C’est aussi le lieu de nidification de différentes espèces d’oiseaux.

  • Volcan Cumbal

    Avec son altitude de 4.764 masl, il passe pour être le volcan le plus élevé de la Colombie. La lagune de la Bolsa s’étend sur le versant du volcan situé à 79 km de la ville de Pasto. Elle abrite une réserve naturelle d’espèces végétales et est caractérisée par ses eaux grises, très froides, et par son absence de houle. Le visiteur pourra y contempler la faune et la flore locales pendant une promenade en canot à moteur.

  • Autres attractions

    -Basilique de Nuestra Señora del Rosario

    -Le Tour de Café

    -La Bombona

    -L’hermitage de Santa Maria Magdalena

    -San Andrés de Tumaco

À SIGNALER ACTUELLEMENT

2018-11-13T14:36:04+00:00