Comment se rendre à Punta Gallinas à La Guajira

Guajira sea Colombia

Last updated on January 23rd, 2021 at 08:08 pm

Cher lecteur:

Je m’appelle Frank et j’ai une agence de voyage basée à Bogotá, en Colombie. Amusez-vous bien à lire!

Parcours du Cabo de la Vela à Punta Gallinas

Suite à mon aventure dans la cité perdue, j’ai continué ma route vers la Guajira. Département le plus septentrionnal de la Colombie, il compte aussi le point le plus au nord de tout le continent, Punta Gallinas, destination de votre circuit Colombie. Pendant le voyage, j’ai fait une halte à Riohacha pour rencontrer un guide local avec lequel j’ai pris un café et échangé des informations actualisées de la région. Nous avons alors décidé de faire le voyage à Punta Gallinas, en passant par où ce serait possible avec mon propre véhicule. Nous sommes partis en convoi, avec deux véhicules supplémentaires conduits par des Wayuus, indigènes implantés sur ce territoire. Cette zone relève aussi en partie du territoire vénézuélien, de sorte que les Wayuus ont en général deux nationalités et peuvent franchir librement la frontière entre les deux territoires. Après avoir discuté tous les détails, j’ai continué ma route vers le Cabo de la Vela où j’ai passé les deux journées suivantes.

Le Cabo de la Vela est un village de pêcheurs situé sur la côte est du département. Le vent y est constant, fort et souffle de la haute mer. Ancien véliplanchiste, j’ai commencé ici il y a deux ans le kitesurfing et je peux affirmer résolument que c’est un des meilleurs endroits au monde pour pratiquer ce sport. J’aime beaucoup aussi le fait que le Cabo de la Vela ne soit pas encore si touristique. Ici, prédomine le climat désertique et, en conséquence, quiconque visite la Colombie à la recherche de son âme authentique choisira de passer ses nuits dans un hamac. C’est inutile de chercher ici des hôtels de luxe. La Guajira est une des régions les plus pauvres de Colombie, et de nombreux Wayuus ne parlent même pas l’espagnol, faute d’éducation.

Le matin du troisième jour, je fais une réunion avec les autres chauffeurs. Dès ce moment-là, le voyage promet d’être une vraie aventure. En observant les autres véhicules, je me rends compte qu’ils sont plus adaptés à tous les terrains que le mien. Je prends aussi deux sacs en bandoulière. Nous voyageons depuis deux heures environ quand le chemin pavé cesse tout à coup pour faire place à une piste pierreuse et sablonneuse. Curieusement, des enfants apparaissent toujours au bord du chemin avec des cordes qu’ils lâchent au fur et à mesure que nous traversons le lieu. Je ne comprends ce procédé que lorsque nous devons nous arrêter contre notre volonté quand un voleur de grands chemins remplace la corde par une chaîne pour nous stopper. Les véhicules de tête sont délestés de leurs produits comestibles, et je me félicite d’avoir la veille acheté un grand paquet de biscuits à titre de péage.

Le rythme est plus soutenu. Il semble même que parmi les Wayuus il y ait des pilotes de course. Un peu plus tard, nous sommes en plein désert, sans la moindre trace de route. À cause des pluies de la semaine passée, nous devons nous arrêter plusieurs fois, et les Wayuus testent systématiquement avec leurs pieds la stabilité du terrain pour pouvoir éventuellement choisir d’autres routes.

Comme nous allons à grande vitesse, nous parvenons à rattraper deux autres véhicules qui faisaient partie de notre convoi initial. Toutefois, on nous annonce un premier arrêt dans une rivière, au milieu du désert. Tous les conducteurs se réunissent pour procéder à une étude du terrain, alors un premier conducteur prend le risque de traverser, mais reste embourbé. La situation du second véhicule n’est pas meilleure. Malgré cela, les deux véhicules sont libérés. Ce n’est qu’à la cinquième tentative qu’un des véhicules parvient à traverser, mais l’un d’eux doit être réparé car, lorsqu’il s’est embourbé le moteur a été légèrement endommagé. J’ai la chance de pouvoir traverser sans aide (est-ce grâce à ma grande habileté pour conduire ?).

Après le déjeuner et environ cinq heures de route, nous arrivons finalement à Punta Gallinas. Bien que le voyage soit fatigant, il en vaut la peine. La région est assez aride, mais elle a malgré tout pour moi quelque chose de magique que je ne parviens pas à décrire. C’est en tout cas un arrêt obligatoire pour quiconque fait du tourisme en Colombie. Plus tard, nous visitons une plage avec des dunes qui mènent directement à la mer et, en dehors de nous, on ne voit personne d’autre. Un petit morceau de paradis terrestre, une destination parfaite pour ceux qui veulent faire en Colombie du tourisme écologique, contemplatif et s’y reposer. Après le repos sur la plage, nous visitons d’autres lieux avant d’aller à l’hôtel. Nous avons deux options pour dormir: « chambre » avec matelas ou hamacs. Bien qu’elles ne soient pas luxueuses, les chambres sont assez confortables. Les douches et les installations sanitaires sont aussi bien aménagées. Après un bon repas et quelques bières, nous allons tous dormir de bonne heure.

Le lendemain matin, les touristes sont conduits à un bateau et nous, avec nos véhicules, nous devons prendre un chemin alternatif pour retrouver le groupe, deux heures plus tard, et les récupérer. En chemin, mes collègues doivent me remorquer en haut d’une dune et me sortir, une fois au moins, d’une coulée de boue. En dépit de quelques haltes pour de petites réparations sur les autres véhicules et du manque d’eau à cause d’un frigo qui a évaporé tout le liquide potable pour les touristes, le voyage se déroule sans aucun incident.

La Guajira est un de mes lieux préférés pour des vacances en Colombie. La région, le climat et les gens irradient, à mon avis, une magie difficile à décrire.

Pour ceux qui cherchent lors d’un voyage en Colombie à faire du tourisme cinq étoiles, la Guajira n’est pas la bonne destination. Toutefois, pour faire du tourisme d’aventure en Colombie, cette région est le paradis des aventures et expériences inénarrables.

Si vous êtes intéressé par cette aventure, en tant qu’agence de voyage basée à Bogota spécialisée dans les voyages personnalisés et de luxe, n’hésitez pas à me contacter à tout moment.

Cher lecteur

Avez-vous aimé notre contenu? Nous vous invitons à le partager et à diffuser le message que la Colombie est l’un des plus beaux pays du monde.

Leave a Reply